Titans, Castle Rock, Maniac...

Les séries à ne pas manquer en 2018.

Sea of Thieves, Spider-Man, Anthem...

Les jeux vidéo les plus attendus de 2018 !

DERNIÈRES INFOS

MOVIE | Black Panther : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady
Si les films de super-héros sont à une ère où ils recyclent sans cesse le même schéma en l’appliquant à tout les films, Black Panther se différencie sans problème de cette formule et offre un coup de boost magistral au MCU.

Synopsis : Après le décès de son père, T’Challa est couronné roi du Wakanda. Mais deux ennemis menacent la tranquillité du royaume…

Black Panther est un véritable ovni dans cet univers où la répétition était la formule qui fonctionnait le mieux. On a pu voir avec Thor Ragnarok qu’ils se permettent tout de même de tenter de nouvelles choses afin de continuer à séduire le public même s’il va sans dire que ce sont des films qui fonctionneront toujours. Black Panther est un film qui séduit du début à la fin, ou plutôt… Sur une grande partie du film. Dès le début, on sent l’aspiration du MCU a proposer un héros différent, et surtout : un univers nouveau, que nous ne connaissions pas. Et c’est la force de celui-ci, sa manière d’adapter la culture africaine et les rites sur grand écran. Loin des films ethnologiques de Jean Rouch, Ryan Coogler préfère s’intéresser à une thématique qui résonne vis à vis de la réalité. Si on découvre avec émerveillement ou plutôt avec une grande curiosité le Wakanda et les technologies qu’ils possèdent, ce sont les affrontements moraux qui dominent une grande partie du film. Pourquoi changer la façon de régner après des décennies paix ? Mais en même temps, est-il juste, moralement, d’être capable d’aider des millions de personnes mais de ne pas le faire ? C’est sur ces questionnements qu’existent les méchants du film : le premier incarné par Andy Serkis (divinement bien comme à son habitude), où sa folie le rend encore plus imposant que ses gros bras. Et le second interprété par Michael B. Jordan (qui n’est pas le fils de Michael Jordan…), qui représente probablement un des méchants les plus humains que nous a proposé le MCU.

Bien-sûr, il faut souligner la capacité unique du film de nous plonger dans ce nouvel univers de Black Panther puisqu’il est totalement différent d’autres héros comme Iron Man, Captain America, Hulk… Mais ce n’est pas l’unique raison, il se démarque par sa réalisation explosive quand il le faut, et la sobriété de celle-ci lorsque les dialogues se posent tranquillement. Visuellement, certaines scènes sont splendides (les scènes dans l’entre-deux avec le ciel violet), et l’action reste efficace. Néanmoins, sur sa deuxième partie, le film devient un poil plus long à cause de l’action, elles ne sont pas si impressionnantes que ce qu’ils pensent même si certaines scènes sont vraiment intenses (la course-poursuite en voitures). Les effets spéciaux restent tout de même hasardeux sur quelques séquences (notamment à la fin du film). S’il faut retenir un autre point positif, ce serait la direction musicale avec des musiques entre intensité, culture, et épique. Le casting est parfait et les acteurs sont agréables à suivre (Chadwick Boseman, Danai Gurira, Martin Freeman, Sterling K. Brown, Forest Whitaker…).

Note : 8,5/10. En bref, Black Panther est un film d’une efficacité redoutable que personne n’attendait, autant sur sa capacité à être différent au niveau de son récit qu’au niveau de la direction d’acteurs.

Bande-annonce : 


MOVIE | Maze Runner The Death Cure : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady
Si la complexité d’adaptation d’une œuvre à succès n’est pas de tout repos, les sagas pour ados sont les plus coriaces. Oublions tout de suite l’échec et l’absence de la saga Divergente, et concentrons-nous sur le dernier opus d’une saga respectable, Le Labyrinthe : Le Remède Mortel.

Synopsis : Thomas et ses compagnons doivent pénétrer dans la Dernière Ville afin de sauver Minho, mais ils sont toujours recherchés par Wicked…


S’il y a une différence totale entre le 1e et le 2e opus, celui-ci rejoindrait le second. Nous ne sommes plus dans un monde où un labyrinthe hanté les séparent de la vraie vie, mais tout repose sur la survie et sur des avis divergents. Et c’est ce qui est intéressant dans cette saga. On peut en vouloir à Teresa d’avoir abandonné ses amis, mais au final, lorsqu’on réfléchit à ce 3e opus, on peut la comprendre. Ne vaudrait-il pas se sacrifier afin de sauver l’humanité ? C’est autour de ce postulat que gravite Thomas, et malgré la longue durée du film (2h20), il y a très peu de scènes inintéressantes ou longues. Nous sommes happées par ce qui se passe, et cela, dès les premiers instants. Wes Ball a la capacité de nous captiver en mêlant le spectaculaire à l’intimité. Le budget du film est plutôt modeste (62 millions de $), et le réalisateur parvient à livrer des effets spéciaux et de l’action de manière plus efficaces que des grosses productions (comme par exemple les films DC).


On retrouve très peu de défauts à cette trilogie, même si le récit souffre légèrement d’une prévisibilité à partir de la seconde moitié du film, on reste néanmoins attachés aux différents personnes à qui nous devons dire au revoir à la fin. Et il faut dire que pour un réalisateur sans passé cinématographique comblé, il a réussi a créer une trilogie respectable.

Note : 8/10. En bref, Le Labyrinthe 3 est un bon divertissement concluant parfaitement la trilogie à l’aide de ses scènes spectaculaires et des réflexions qui en découlent.

Bande-annonce : 


Audiences US Jeudi 8/02 : Arrow et Supernatural stable !

Audiences US Jeudi 8/02 : 

20h
Grey's Anatomy (ABC) : 7,30 M - Taux 2,0
Supernatural (CW) : 1,82 M - Taux 0,6

21h
Scandal (ABC) : 4,63 M - Taux 1,1
Arrow (CW) : 1,30 M - Taux 0,4

22h
HTGAWM (ABC) : 3,26 M - Taux 0,8

MOVIE | Le 15:17 pour Paris : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady
S’il y a bien une chose que maîtrise Clint Eastwood, c’est le storytelling. Il est actuellement dans une phase où il enchaîne les films inspirés de faits réels. Après le biopic patriotique American Sniper et le film Sully, il s’intéresse à un fait marquant de l’année 2015, et plus particulièrement le 21 août avec ce fameux 15:17 pour Paris.

Synopsis : Le 21 août 2015, un terroriste armé est arrêté par 3 américains. Qu’est ce qui les as mené parfaitement là où ils étaient ?

Le danger des films inspirés de faits réels est la banalité du propos. Oui, 3 hommes ont arrêté un terroriste, mais est-il vraiment intéressant de faire un film sur leur vie ? Ont-il un passé suffisamment rempli pour que nous, spectateurs, soyons captivés par ce qui nous ai montré ? Les 3 hommes n’avaient pas des vies extraordinaires, et Clint Eastwood nous fait peur au départ, se montrant presque maladroit, on pourrait penser que les flash-back servent uniquement de transitions. Au final, on se rend compte que ces flash-back sont essentiels, et qu’ils priment sur l’attentat. L’attentat est un moyen de nous présenter la vie de ces hommes, et c’est ce qu’il met en avant. Notamment à travers différentes parties de leurs vie : l’enfance, l’adolescence, et la partie adulte où ils sont liés à l’armée.

Un américain réalisant un film sur 3 américains ayant sauvé 500 vies étrangères. Cela peut faire peur, mais le patriotisme n’est absolument pas abusif et c’est plutôt la destinée qui est mise en avant. Ce sont les 3 américains qui jouent leurs propre rôle, et pour un premier film, on ne pourrait pas vraiment les critiquer. Cet aspect est surtout visible à la fin du film avec le discours de François Hollande où on se rend vraiment compte de ce qu’ils étaient et de ce qu’ils sont maintenant, c’est également une preuve d’authenticité. Il est tout de même dommage que le terroriste ait été mis de côté, que nous n’avons aucun détails sur lui. Mais c’est aussi un but du film avec ce message nous disant de livrer une bataille face à la haine, de privilégier l’amour et la bonté.

Note : 7,5/10. En bref, Le 15:17 pour Paris est un film sachant livrer une histoire vraie et authentique en s’intéressant surtout à la vie (banale mais intéressante) de 3 américains sans abuser du patriotisme.

Bande-annonce : 


Audiences US Mercredi 7/02 : Riverdale au plus bas, Dynasty stable !

Audiences US Mercredi 7/02 : 

20h
Riverdale (CW) : 1,29 M - Taux 0,4
The X-Files (FOX) : 3,74 M - Taux 0,9
The Blacklist (NBC) : 6,35 M - Taux 1,0

21h
Dynasty (CW) : 0,66 M - Taux 0,2
911 (FOX) : 6,59 M - Taux 1,7
Law and Order SVU (NBC) : 6,65 M - Taux 1,3

22h
Chicago PD (NBC) : 7,22 M - Taux 1,2

MOVIE | Venom : Une première bande-annonce dévoilée !

20th Century Fox introduit un personnage de l'univers Spider-Man au grand écran, "Venom" avec Tom Hardy dans le rôle principal et Ruben Fleischer ("Zombieland") à la réalisation. 

"Venom" sortira le 10 octobre 2018 au cinéma. 

Audiences US Mardi 6/02 : The Flash et Black Lightning en baisse !

Audiences US Mardi 6/02 : 

20h
The Middle (ABC) : 5,62 M - Taux 1,2
NCIS (CBS) : 13,60 M - Taux 1,4
The Flash (CW) : 2,26 M - Taux 0,8
Lethal Weapon (FOX) : 4,38 M - Taux 1,1

20h30
Fresh off the Boat (ABC) : 3,79 M - Taux 0,9

21h
Black-ish (ABC) : 3,70 M - Taux 1,0
Bull (CBS) : 10,68 M - Taux 1,1
Black Lighting (CW) : 1,88 M - Taux 0,6
LA to Vegas (FOX) : 2,51 M - Taux 0,8
This is Us (NBC) : 10,07 M - Taux 2,7

21h30
The Mick (FOX) : 2,02 M - Taux 0,7

22h
Kevin Proably (ABC) : 2,29 M - Taux 0,5
NCIS New Orleans (CBS) : 8,21 M - Taux 0,9
Chicago Med (NBC) : 7,37 M - Taux 1,5

MOVIE | Deadpool 2 : Un nouveau trailer dévoilé !

Fox vient de dévoiler une nouvelle bande-annonce pour "Deadpool 2".

Une nouvelle bande-annonce qui propose de nouvelles images du film et introduit également le personnage de Cable, tout en se moquant de "Justice League".

"Deadpool 2" sortira le 18 mai 2018 au cinéma.


MOVIE | Les créateurs de Game of Thrones préparent de nouveaux films Star Wars !

Alors que "Game of Thrones" prendra fin l'année prochaine sur HBO, Lucasfilm en profite pour embaucher les créateurs.

En effet, Lucasfilm vient d'annoncer que David Benioff and D.B. Weiss, les créateurs de "Game of Thrones", seront producteurs et scénaristes de nouveaux films "Star Wars".

Tout comme pour la future saga avec Rian Johnson, les films de Benioff et Weiss n'auront aucun lien avec la saga Skywalker or celle de Rey. 

Once Upon a Time : La saison 7 sera la dernière !

Après 6 saisons et une saison reboot, ABC dévoile (enfin) de mettre fin à la série "Once Upon a Time".

Les créateurs de la série, Adam Horowitz et Edward Kitsis annonce donc la fin de "Once Upon a Time" à l'issue de septième saison après 156 épisodes au total. 

Concernant un futur spin-off : "Aucune discussion pour un spin-off, car la série en elle-meme est plusieurs spin-off. Chaque saison est différente et depuis "Wonderland", nous n'avons pas vraiment eu l'idée d'un spin-off, mais ne jamais dire jamais." 

Audiences US Lundi 5/02 : Lucifer en hausse, Supergirl stable !

Audiences US Lundi 5/02 : 

20h
Kevin Can Wait (CBS) : 6,90 M - Taux 1,2
Supergirl (CW) : 2,12 M - Taux 0,6
Lucifer (FOX) : 3,74 M - Taux 1,0
The Wall (NBC) : 6,68 M - Taux 1,5

20h30
Man with a Plan (CBS) : 6,36 M - Taux 1,0

21h
Superior Donuts (CBS) : 5,61 M - Taux 1,0
The Resident (FOX) : 4,81 M - Taux 1,0
Better Late than Never (NBC) : 5,29 M - Taux 1,1

21h30
9JKL (CBS) : 4,85 M - Taux 0,8

22h
The Good Doctor (ABC) : 9,51 M - Taux 0,9
Scorpion (CBS) : 5,51 M - Taux 0,7

MOVIE | Solo A Star Wars Story : Un trailer officiel dévoilé !

Après le teaser lors du Super Bowl 2018, Lucasfilm dévoile une première bande-annonce officielle pour le film "Solo A Star Wars Story".

"Solo A Star Wars Story" sortira le 23 mai 2018 au cinéma.


Solo A Star Wars Story, Avengers Infinity War, Jurassic World 2... Les trailers du Super Bowl 2018 !

Comme chaque Super Bowl, l'événement sportif américain marque également la sortie de plusieurs bandes-annonces des films à venir dans l'année. Entre "Solo A Star Wars Story" et "Mission Impossible 6", voici ci-dessous les bandes-annones dévoilées au Superbowl 2018.

Avengers Infinity War


Cloverfield 3


Skyscraper


Mission Impossible 6 : Fallout


Solo A Star Wars Story


Jurassic World 2


A Quiet Place


Red Sparrow


Westworld saison 2


Audiences US Jeudi 1/02 : Arrow et Supernatural stable, Scandal en hausse !

Audiences US Jeudi 1/02 : 

20h
Grey's Anatomy (ABC) : 8,85 M - Taux 2,3
The Big Bang Theory (CBS) : 14,46 M - Taux 2,8
Supernatural (CW) : 1,69 M - Taux 0,6
Superstore (NBC) : 3,46 M - Taux 1,1

20h30
Young Sheldon (ABC) : 12,88 M - Taux 2,3
The Good Place (NBC) : 3,17 M - Taux 1,1

21h
Scandal (ABC) : 5,60 M - Taux 1,4
Mom (CBS) : 9,24 M - Taux 1,6
Arrow (CW) : 1,24 M - Taux 0,4
Will and Grace (NBC) : 4,07 M - Taux 1,2

21h30
Life in Pieces (CBS) : 7,08 M - Taux 1,2
AP Bio (NBC) : 3,18 M - Taux 0,9

22h
HTGAWM (ABC) : 3,66 M - Taux 1,0
SWAT (CBS) : 6,21 M - Taux 1,0
Chicago Fire (NBC) : 5,61 M - Taux 1,0

Audiences US Mercredi 31/01 : Riverdale stable, X-Files au plus bas !

Audiences US Mercredi 31/01 : 

20h
Riverdale (CW) : 1,39 M - Taux 0,5
X-Files (FOX) : 3,55 M - Taux 0,9
The Blacklist (NBC) : 6,18 M - Taux 1,1

21h
SEAL Team (CBS) : 6,58 M - Taux 1,0
Dynasty (CW) : 0,64 M - Taux 0,2
911 (FOX) : 6,12 M - Taux 1,6
Law and Order SVU (NBC) : 5,59 M - Taux 1,3

22h
Criminal Minds (CBS) : 5,37 M - Taux 1,0
Chicago PD (NBC) : 6,71 M - Taux 1,2