Defending Jacob : 3 raisons de regarder la série avec Chris Evans de Apple TV +

Avec l'arrivée de Disney Plus en France, l'arrivée imminente de HBO Max aux USA et Peacock de NBC, on oublierait presque Apple TV + qui jusqu'à maintenant, a seulement réussi à faire parler de lui grâce à sa série The Morning Show avec Jennifer Aniston et Reese Witherspoon, allant même jusqu'à être nominé au Golden Globe et Screen Actors Guild Award. La liste des séries de Apple TV + n'est pas très longue non plus, malgré leur qualité, elles ont du mal à faire parler d'elles. C'est d'ailleurs le cas pour Defending Jacob, malgré un lead acteur populaire et un drame classique, la presse n'a pas hésité à partager sa déception face au manque de risque de la part de Apple. Après avoir visionné les trois premiers épisodes, on vous donne trois raisons de regarder la série sans spoiler : 

Synopsis : Procureur adjoint d'une petite ville du Massachusetts, Andy Barber est confronté à un terrible dilemme lorsque son propre fils de 14 ans est accusé du meurtre d'un camarade de classe. Alors qu'il tente d'innocenter son garçon, le procureur découvre certains secrets, qui sèment le doute. Acculé, quel choix fera-t-il face à cet insoluble dilemme entre son devoir de défendre la justice et son amour inconditionnel pour son enfant ?

Chris Evans dans un nouveau genre
On ne va pas se mentir. Le premier intérêt pour Defending Jacob vient de son casting, plus précisément de Chris Evans en lead pour la première fois dans une série. Après son rôle dans Knives Out de Rian Johnson, il revient dans un drame bien plus sérieux et dramatique où il joue un procureur adjoint et le père d'un jeune de 14 ans accusé du meurtre d'un camarade de classe. Il est difficile d'imaginer Chris Evans en père de famille dans un drama aussi sombre que celui-ci, mais une fois l’intrigue étalée, les secrets du personnage dévoilés, on met de coté l'acteur et on suit enfin Andrew Barber. Chris Evans est également producteur exécutif, lui permettant d'assister au tournage et avant tout, d'assurer que ses scènes soient parfaitement tournées et c'est le cas.

Classique, mais intrigante dès le début 
Comme dit ci-haut, la série est critiquée par la presse américaine pour son intrigue classique et son manque de nouveauté. Apparemment, tout doit être révolutionnaire pour marquer les esprits. Defending Jacob n'a peut-être pas un script très original, mais elle soulève des questions intéressantes et nous donne envie d'en voir plus à chaque fin d'épisode. Qui a tué le camarade de classe ? Que cachent les parents ? Et tout simplement, comment l'intrigue va s'achever ? La série déroule son histoire en proposant des flashfoward montrant le jugement du personnage de Chris Evans, répondant aux questions d'un autre  procureur adjoint interprété par Pablo Schreiber (Halo). Étrangement, la mère (interprété par Michelle Dockery, Downton Abbey) n'y figure pas. Composée de huit épisodes, la fin pourrait être décevante, mais trois épisodes ont été suffisants pour nous captiver et nous donner envie de continuer. Malheureusement, Apple TV + propose ses épisodes par semaine à l'inverse de Netflix. 

Une production de qualité
Créé et scénarisé par Mark Bomback, le scénariste des films Planet of the Apes avec Morten Tyldum (Imitation Game) à la réalisation, la production de Defending Jacob est très coûteuse. Ambiance soignée, ton gris et sombre, de beaux plans et des produits Apple dès que l’occasion le permet. Le budget est présent pour faire de Defending Jacob une série prestigieuse. 

Trois raisons de regarder Defending Jacob après le visionnage des trois premiers épisodes. On espère que la saison sera bien ficelée, pleine de surprises et proposera une fin satisfaisante. Le début est déjà prometteur avec son casting, son intrigue et son ambiance. 

Voici la bande-annonce (attention spoilers) :