Les critiques // Glee : Saison 5. Episode 3. Quarterback.

C'est un épisode très dur que je viens de visionner. C'est à chaud que j'écris cette critique et donne ainsi mon avis. Cory Monteith est décédé en juillet, il fallait donc justifier l'absence de Finn Hudson dans la série. Le choix est pris : le personnage est lui aussi décédé. Comment ? On l'ignore, et comme Kurt le signale en début d'épisode, ça n'est pas le plus important. Aujourd'hui, ils veulent le célébrer, se souvenir de lui. C'est un hommage qui lui est rendu dans cet épisode, un très bel hommage.

Chaque personne vit son deuil différemment. Et c'est subtilement bien traité. Le seul regret que je pourrais mettre, c'est que l'on assistera pas aux funérailles de Finn, celles-ci ont eu lieu trois semaines auparavant, mais juste à une semaine de commémoration du Glee Club envers le Quaterback de l'équipe.

Avant de rentrer plus intensément dans le vif du sujet, il y a des absents dans cet épisode, plus précisément des filles : Quinn et Brittany. Heather Morris étant en fin de grossesse, on comprend son absence, mais Dianna Agron était disponible, et si l'on s'en tient aux rumeurs, c'est Ryan Murphy lui même qui n'aurait pas souhaité voir l'ex petite-amie de Finn dans cet épisode. C'est regrettable. Quinn aurait dû être présente, sa présence était bien plus justifiée que celle d'autres personnages. C'est donc un très gros coup de gueule que je pousse ici !
Le premier numéro de l'épisode, Seasons of love, donne le ton. Beaucoup d'émotion. C'est triste, ça donne une drôle d'impression. De nombreuses voix du Glee Club chantent pour Finn. Waouh. J'ai déjà les larmes aux yeux en ce début d'épisode. Il y a Kurt, le demi-frère de Finn, qui quitte New York pour revenir à Lima. Ce personnage nous emmène dans son deuil, dans son émotion. Et que dire de la sublime scène partagée avec Burt et Carole. Un réel déchirement. Dans l'émotion, la nostalgie, le souvenir. On se met à la place de cette mère, Carole, qui ne devrait pas survivre à son fils. Burt qui regrette de ne pas l'avoir plus souvent pris dans ses bras. Et cette chambre qu'il faut vider, quels souvenirs garder ? C'était l'une de mes scènes préférées de l'épisode.

Vient ensuite Santana que j'ai trouvé aussi réellement à la hauteur dans cet épisode. C'est dur pour elle de laisser parler ses vraies émotions, de subir tout cela. Sa confrontation face à Sue dans le bureau de cette dernière était puissante. Santana laisse éclater sa colère et va jusqu'à agresser le principal du lycée en dévoilant tout ce qu'elle pense d'elle. J'étais sous le choc et pris dans l'engrenage. Puis lorsqu'elle chante son solo face aux autres et qu'elle craque, pétant carrément les plombs, c'était ultra réaliste. On se met facilement à sa place et Naya Rivera nous offre ici une réelle performance d'actrice. Elle se confie ensuite à Kurt sur ce qu'elle ressentait réellement pour Finn. C'est mignon. Nostalgique. Kurt lui offre alors la veste de quaterback de Finn, mais quelqu'un viendra la lui dérober à l'infirmerie.
Santana finira par s'excuser auprès de Sue, cela nous permettant de voir l'ancien coach dans son propre deuil. Elle tentait de gérer ça au mieux, restant sarcastique et elle même, mais elle regrette la mort de Finn.
Il y a Puck aussi. Il a perdu son meilleur ami. Il est désorienté. Ne sait plus quoi faire. C'était judicieux de l'associer au Coach Beiste, ce duo de personnages fonctionne toujours bien. Lui aussi est en colère et doit gérer ça au mieux. C'est tout de même l'intrigue de deuil qui m'a le moins emporté. Sa décision finale d'intégrer l'armée est louable. C'est une belle porte de sortie pour le personnage.

Je noterais également Mercedes, qui reprend le fameux I'll stand by you chanté en première saison par Finn persuadé d'être le père de l'enfant de Quinn. Et Tina, qui va voir Emma ne sachant pas gérer son propre deuil. Des petits clins d'oeils donc. Tout comme le duo partagé par Sam et Artie qui ne m'a pas spécialement convaincu.
Il reste Will et Rachel. Le premier se montre comme étant un véritable Roc, présent pour tout le monde. Il ne veut pas pleurer, ne pas se laisser aller. Emma le lui conseille pourtant. Il finira par voler la veste de Finn, seul souvenir de son élève disparu, et se laissera complètement aller dans son appartement.

Rachel arrive très tardivement dans l'épisode, un choix de Lea Michèle visiblement. Un discours sur l'homme de sa vie, une très belle chanson et... C'est déjà fini. J'aurais aimé la voir plus. Même si sa prestation est à la hauteur du personnage et de l'actrice. On a juste envie de pleurer cette veuve (dans la vraie vie et dans la série), et tout est un déchirement.

Note : 9/10. En bref, The Quaterback nous permet de dire adieu à Cory Monteith (1983-2013) et Finn Hudson (1994-2013). Dans l'émotion, la sobriété. Adieu.
TOP

3 - Santana, brillante durant tout l'épisode !
2 - Kurt, Carole et Burt, la famille au grand complet aura su m'émouvoir !
1 - Finn Hudson, le grand absent de l'épisode et pour cause, il va nous manquer !
FLOP

3 - Rachel, j'aurais aimé la voir d'avantage...
2 - Figgins, c'est regrettable de le voir de façon aussi anecdotique.
1 - Quinn Fabray, grande absente de l'épisode et là c'est regrettable ! Elle aurait dû être là.

Par : Aldric Seveno