GAMING | Brawlout : Notre test !

Rédigé par Karim Saoudi
Le studio indépendant Angry Mob Games propose "Brawlout" sur Xbox One et Playstation 4 après une sortie sur Nintendo Switch et Steam en 2017. En ce qui concerne les jeux de combat, le plus attendu cette année est Super Smash Bros Ultimate, exclusivement pour Nintendo Switch, c'est là que Brawlout devient intéressant avec son multi-platforme.

Brawlout propose 9 personnages et 15 variants à débloquer avec des crédits qu'on obtient à chaque fin de combat. Dans le roster, on retrouve des personnages connus avec Juan de "Guacamelee!", Yooka-Laylee, et Drifter de "Hyper Light Drifter". Chaque personnage à son propre style de combat, mais tous ont des mécaniques simples à maîtriser avec carré pour faire un combo, triangle pour l'attaque spéciale, L1 ou R1 pour éviter les dégâts et enfin, X ou O pour sauter. Il y a également une barre de rage qui se remplit au fur et à mesure des coups et une fois chargée, les coups poussent l'adversaire bien plus loin. Le jeu propose un tutoriel assez rapide pour bien tout expliquer. 


En plus d’être assez simple à prendre en main, Brawlout propose des arènes très colorées avec des plates-formes à la fois mobile à étages ou en mouvement en horizontale ou verticale. Mais Brawlout n'est pas sans défaut. 

En effet, si son roster est intéressant, ses mécaniques simples et ses arènes colorés, Brawlout propose seulement le mode 1v1 en multijoueur lorsqu'on débute dans le jeu. Le seul moyen de jouer avec quatre joueurs est de créer un lobby privé. Le mode compétitif classé est aussi présent, mais pour y accéder, il faudra augmenter quatre personnages au niveau trois. Enfin, on y trouve aussi les modes hors-ligne avec arcade et combat vs AI. 

Après quelques heures de jeu, mon problème avec Brawlout est son gameplay très frustrant pour un nouvel arrivant. A plusieurs reprises, vous allez faire un combo dans le vide puisqu'il y a aucun auto-lock et qu'on peut utiliser seulement les joysticks pour se diriger, lorsque vous allez essayer de remonter sur la plateforme l'adversaire va sans arrêt vous attaquer, le système d'esquive est imprévisible et enfin, certains personnages semblent avoir besoin d'ajustement. 


Finalement, Brawlout est un jeu de combat d'arène accessible pour les non-possesseurs de la Nintendo Switch. Un bon roster, des graphismes très colorés et enfin, des mécaniques simples à comprendre. Malheureusement, seulement un mode 1v1 pour le multijoueur, des pinatas en tant que lootboxes (coucou Fortnite), des personnages pas très bien équilibrer et recherche de match allant jusqu'à 8 minutes en Europe sur Playstation 4.

Bande-annonce :