Les critiques // Supergirl : Saison 3. Episode 9. Reign.

Rédigé par Julie Debelfort
Le mid-season finale de Supergirl a été diffusé cette semaine sur la CW. Et qu’on se le dise, Reign est probablement un des meilleurs antagonistes de Kara Danvers à ce stade de la série.

L’épisode Reign aura eu un des plus gros mérites de la série à ce stade : celui de nous offrir un combat épique, à nous couper le souffle, alors que les personnages principaux s’échangeaient des coups impressionnants, plutôt admirablement rendus par les effets spéciaux. Ce combat n’aura rien eu avoir avec celui de Supergirl contre Overgirl, qui était certes bien joué, mais pas plus approfondi que cela. Non, Reign versus Supergirl, c’était probablement le duel le plus équilibré, le plus intense que la série ait eu à nous partager jusque là. Et on ne dit pas ça parce que les FX étaient plutôt bien tenus. Non, il était surtout impressionnant dans le sens où jusqu’au bout, le suspense aura été tenu. Les échanges de coups auront été longs, bien balancés, à tel point qu’il était impossible de prédire un gagnant parmi les deux femmes, du moins, jusqu’à ce que Reign fasse saigner Kara, devant tout un public ébahi. Le combat aura été rude, la destruction aura été de mise aussi. On ne doute pas que cela va laisser un impact sur tout National City, surtout un soir de noël, alors que Kara et Samantha se seront affichées intransigeantes, presque effrayantes à la manière qu’elles avaient de s’affronter sans se soucier des dégâts et des gens laissés derrière elles. 

Mais Reign n’était pas très bon que grâce à cette scène. L’épisode aura à la fois été d’une force brutale que d’une délicate douceur, alors que des liens profonds ont été montrés et démontrés à l’écran. Kara, Lena et Samantha auront fini par former un trio d’amies soudées, devenuestrès proches au fil des derniers mois, et il semblait important de le mettre en valeur, avant que Samantha ne se laisse absorber par son alter-ego destructeur de monde. Cela prouve ainsi que le personnage en lui-même, aussi bien en tant que Samantha que Reign a, et aura, un fort impact sur Kara. C’est véritablement un personnage à la hauteur de Supergirl, dans tous les sens du terme, aussi bien émotionnellement que physiquement. L’un des plus aptes à la comprendre et à la déjouer, ce qui est assez contradictoire, mais qui fait justement toute la beauté de ce vilain. Au final, prendre le temps d’exploiter la transition de Samantha en Reign pendant plusieurs épisodes était le choix idéal pour les scénaristes. Une superbe façon de dépeindre Reign comme un personnage important, mais surtout de ne pas la limiter à seulement être la méchante de service. Sam est un personnage fort, à part entière du show, et honorée par Odette Annable qui remplit son rôle avec justesse.

L’épisode n’aura toutefois pas été parfait, malgré des scènes secondaires agréables, et on pense notamment à la scène de noël chez Kara, avec M’rynn et J’onn, J’onn et Winn également. Egalement, il a été judicieux d’expliquer rapidement pourquoi Mon-El et Imra se retrouvent sur la Terre, et à la même année que Kara, sans pour autant en faire l’intrigue principale de l’épisode. La Légion est amenée doucement dans cette saison, et on sent que c’est la bonne chose à faire, afin qu’elle soit bien développée sans trop en faire d’un coup. Toutefois, la romance sortie de nulle part entre James et Lena, le triangle amoureux entre Kara, Imra et Mon-El auront été la touche de trop, la tension non nécessaire à cet épisode. Si on n’a rien contre le fait que le meilleur ami de Superman, qui n’avait jamais cru en un Luthor avant ça, finisse avec Lena (quelle ironie, doit-on rire ou pleurer?), on aurait au moins aimé que la chose soit amenée plus subtilement, et soit jouée plus finement afin de paraître un tantinet cohérente. Quant au triangle amoureux, on souffre assez de cette malédiction dans toutes les séries du genre, pourrait-on s’en passer pour une seule et unique fois ?

Enfin, Morgan Edge aura fait de nouvelles apparitions dans ces quarante minutes, mais on doit bien le reconnaître. Maintenant que Reign s’est accomplie, Morgan paraît soudain bien fade. Il a des traits caractéristiques assez similaires à ceux de Maxwell Lord dans la saison une, le charisme en moins. Non pas qu’il soit totalement détestable, mais si son apparition première était intrigante, plus il apparaît dans la série, moins il est appréciable, moins il possède de relief. Et c’est dommage, car le personnage pourrait être bien plus qu’un simple antagoniste haineux de Lena pour une raison puérile, et qui range Supergirl dans le même sac. 

Note : 7/10. En bref, malgré quelques points noirs, et l’absence étrange de mention du crossover Crisis On Earth X, ce qui est assez navrant, Reign aura été un excellent épisode. Le développement de celle-ci qui arrive à son accomplissement est jouissif, et le combat, encore une fois, nous en aura mis plein la vue.