Les critiques // The Gifted : Saison 1. Episode 9. OutfoX.

Rédigé par Julie Debelfort
Après une semaine d’absence, la série Marvel de Fox revient pour son neuvième épisode, et décide de bouger radicalement les choses pour le Mutant Underground.

Jusque là, nos mutants de The Gifted étaient restés relativement saufs. Du moins, on se doutait qu’ils n’allaient pas mourir ou tous se faire capturer d’un seul coup. Quand bien même Polaris a passé quelques temps en prison, et Reed en détention, le petit peuple avait trouvé un moyen de les sauver. Mais la fin de outfoX précipite relativement les choses alors que Sonya, Clarice et les enfants Strucker s’attaquent à une centrale nucléaire et se font tous prendre, sous les yeux (et la détresse) de Caitlin et son époux. C’était probablement le twist qu’on n’attendait pas, avec pas moins de quatre des personnages principaux qui se font avoir par le Sentinel Services, alors que leur mission semblait aussi élaborée, ou presque, que celles effectuées dans les épisodes précédents. Il fallait bien avouer que les devinettes de l’Agent Turner étaient poussées, et qu’on était loin de se dire que ce personnage avec tout d’un coup un sens de la divination hors du commun puisse se faire quatre mutants aussi facilement. Mais apparemment, on a eu tort, et voici que deux des mutants les plus puissants réunis, avec Blink et Dreamer, se retrouvent entre les mains du Sentinel Services. Si Clarice est sûrement la plus à plaindre, elle qui les avait déjà fuit au début de la saison, on se demande bien ce que l’organisation réserve à ses compères. La plus grosse crainte, pour nous spectateurs, sera de voir se répéter tout le jeu de Turner avec ses suspects, dans l’unique but de coincer tout le Mutant Underground. Surtout qu’avec le docteur Campbell salement amoché, les Struckers échapperont sûrement à sa curiosité malsaine – quoi que, avec une série Marvel, tout peut arriver. 

Dans tous les cas, les dés sont jetés, pour le meilleur comme pour le pire. On ne doute pas que ça va permettre à Caitlin d’évoluer, en mal comme en bien. Soit elle peut se renfermer dans sa détresse et pleurer à tout va, ce qu’on n’espère pas. Soit elle peut se renforcer à un level supérieur, comme elle l’avait fait pour Reed alors détenu par le Sentinel Services, et dévoiler ainsi une nouvelle facette d’elle-même. Et c’est probablement ce qu’on attend le plus avec ce personnage, alors qu’elle a été un coup attractive et un coup lassante, selon le fil de ses émotions. L’autre point fort de cet épisode, en parallèle, relevait surtout du développement du pouvoir combiné des Struckers. Lauren et Andy ont donc véritablement les mêmes dons que leurs ancêtres, et c’est assez effrayant de voir à quel point sa puissance arrive même à faire flancher Lauren du côté de la destruction, si l’on peut parler ainsi. En tout cas, la grosse surprise, en plus du twist final, aura été de voir les rôles des frère et sœur échangés. Tandis que Lauren voulait céder à la puissance de leur nouveau pouvoir, Andy est celui qui a osé prendre les responsabilités et éviter de commettre des dégâts, et surtout des morts. Une inversion de rôles assez surprenante, donc, et bienvenue, puisqu’elle va permettre de donner un peu plus de relief aux deux ados, alors coincés sensiblement sur une seule et même facette : la grande sœur sage et protectrice, presque trop adulte déjà, pour Lauren, et le petit frère mal dans sa peau et avec des envies de tout casser pour Andy. 

Enfin, on aura pu en découvrir un peu plus sur Esme, et sur la manière désobligeante dont elle a su se servir de ses pouvoirs sur les autres. Si dans l’épisode précédent, elle intriguait et attirait la sympathie, son jeu de manipulation malsain dans outfoX l’aura largement fait baisser dans notre estime. Certes, ses motivations sont compréhensibles, mais quand on est témoin de la manière dont elle use les gens, on ne peut s’empêcher de douter de ses intentions, alors qu’elle voulait se rendre à tout prix à Task Industries. Un personnage qui sera donc encore à étoffer dans les épisodes suivants, et qui nous réserve, à tous les coups, des surprises, bonnes comme mauvaises.

Note : 7/10. En bref, un épisode bien, comme toujours, qui donne le ton et qui adopte un tout nouveau niveau alors que la fin nous coupe le souffle, avec la capture de pas moins de quatre personnages principaux de The Gifted.