Les critiques // Supergirl : Saison 3. Episode 7. Wake Up.

Rédigé par Julie Debelfort
Pendant que Samantha découvre sa véritable destinée, Mon-El revient sur Terre (du moins, celle de Supergirl), obligeant Kara à faire face à cet amour perdu des mois auparavant. Un nouvel épisode quelque peu décevant pour la série, alors que les scènes étaient prévisibles.

Prévisible, c’est le maître mot de cet épisode. Non pas parce que nous savions déjà que Mon-El allait revenir dans la série, seulement parce que l’enchaînement des événements, allant des retrouvailles étranges entre Kara et lui, en passant par ses mensonges répétés jusqu’à l’annonce de sa nouvelle femme, était le scénario le plus attendu du siècle. Mais surtout le plus basique. Pourquoi Mon-El a tenu à garder secret le fait qu’il a vécu 7 ans dans le futur, plutôt que de laisser Kara se plaindre sur son sort et lui vouer tout son amour ? Aussi bien l’un que l’autre ont été agaçant durant cet épisode. Entre Kara qui ne veut pas admettre que Mon-El a toutes les raisons du monde à avoir changé (après tout, être exilé de la Terre pour voguer dans l’espace, ça a de quoi laisser des traces, contrairement à Supergirl qui a «juste» fait face à son absence) et Mon-El qui refuse de dire un seul mot alors qu’il est évident qu’il a besoin de l’aide de ses anciens alliés, c’est tout bonnement absurde.  Pourtant, avoir Mon-El de retour en étant plus sombre, ça a de l’intérêt. Fini le daxamite légèrement naïf et machiste, il est clair qu’il a traversé des épreuves et qu’il en a sorti muri. Mais au lieu de faire cette réalisation dès le début, la série a tenu à se focaliser sur un Mon-El secret et une Kara ravie de retrouver son amoureux qui fini encore une fois le cœur brisé. Et on a l’impression que c’est loin d’être fini avec ce nouveau triangle amoureux que la série nous pond. Bonjour l’originalité.

Pendant ce temps, Samantha découvre ses origines, et Reign se réveille. Après sept épisodes à constater les modifications chez Sam, voici qu’une vingtaine de minutes apportent des réponses conséquentes. Un ajout fort intéressant pour la série, qui voit donc Reign prendre littéralement la place de Samantha. Une scène qui fait mal au coeur, car on voit bien que le personnage d’Odette Annable n’a pas vraiment envie de devenir une tueuse de monde, mais ce n’est pas comme si le destin lui laissait le choix. On peut se demander désormais si Samantha a totalement été occultée, laissant la place libre à Reign, ou si elle demeure encore quelque part et que l’on sera témoin d’une sorte de lutte intérieure, entre la mère de famille et l’alien assassin. En tout cas, cette histoire nous donne également des pistes pour arrêter Reign d’ici la fin de saison. Si on est loin de savoir ce qu’il va se passer entre Supergirl et elle, on peut imaginer que Ruby, la fille de Sam, pourrait être une des solutions permettant de stopper Reign avant qu’elle n’accomplisse ce pourquoi elle a été crée. Au final, il était temps pour Reign de se découvrir, car désormais, entre elle et Edge, Supergirl risque d’avoir fort à faire pour les prochains épisodes, et autant se le dire, on est excité d’assister à tout ça !  Petit point négatif avec cette intrigue, on regrette presque que Reign soit amenée si facilement, alors qu’on s’attendait à ce qu’un événement négatif impacte Samantha à pleinement embrasser sa voie toute tracée. 

Enfin, le père de J’onn revient dans la série, comme attendu, et fait réaliser à son fils que le travail empiète sur sa vie. Il est vrai qu’on n’a jamais su ce que faisait Hank de son temps hors du DEO, et il est apparu évident qu’il n’a jamais vraiment profité de sa vie sur Terre. Une chose que lui rappelle M’rynn, ce qui est à la fois bien, et mal. Mal, parce qu’on sent que d’ici peu, J’onn devra peut-être faire face à un choix : celui de maintenir sa position et loyauté au DEO et envers les Danvers, ou celui de demeurer avec sa vraie famille. Ce n’est bien sûr qu’une supposition, mais on voit très mal M’rynn faire partie de la série juste pour découvrir les bienfaits de la Terre.

Note : 5/10. En bref, un épisode moyen, certes, bon à suivre et fort en révélations, mais néanmoins prévisible.