Les critiques // The Gifted : Saison 1. Episode 8. threat of eXtinction.

Rédigé par Julie Debelfort
The Gifted revient pour un huitième épisode, et on ne se lasse jamais de dire, qu’encore une fois, la série s’est montrée excellente.

Une nouvelle fois, la série aura su mélanger émotions et actions dans threat of eXtinction. Et surtout, grand point fort de cet épisode, The Gifted aura su unir les Strucker et leur donner un passif, sans pour autant rendre les autres personnages secondaires ou inférieurs à leur histoire. Et il fallait bien le dire, en visionnant la promo de l’épisode 8, c’était notre plus grosse crainte. Mais à chaque épisode, The Gifted s’arrange pour ne jamais oublier ou mettre un personnage moins avant qu’un autre, du moins parmi la famille Strucker, John, Clarice, Marcos et Lorna. 

Ainsi, on en apprend beaucoup plus sur la lignée des Strucker, et notamment sur les jumeaux qui nous ont maintes et maintes fois été mentionnés à travers diverses coupures de journaux. C’était assez excitant de voir Reed confronter son père et découvrir que toute sa famille portait le gène mutant. En d’autres termes, Reed est un mutant lui aussi, dont les pouvoirs lui ont été malheureusement privés avant même qu’ils ne se manifestent. Et honnêtement, on ne peut se demander : qu’est-ce qu’un Reed avec pouvoirs aurait pu donner dans ce monde ? Dans quel camp se serait-il retrouvé, quels pouvoirs exactement aurait-il obtenu ? Malheureusement, ce sont des questions qui n’auront jamais  de réponses, mais envisager ce Reed alternatif est plutôt cool ! Bien entendu, la mort de son père, après une manifestation brutale de ses pouvoirs, destructeurs comme ceux d’Andy, l’est beaucoup moins. Mais c’est justement le lot d’émotions qu’aura apporté une nouvelle fois la série, entre révélations et actions, et pour ça, on leur tire notre chapeau. Les acteurs sont toujours aussi réalistes, et entre John qui ne cesse de perdre ses proches, et le patriarche Strucker qui doit affronter la vérité en face tout en perdant sa famille à son tour, on entre dans une intensité extrême. Ajoutons à cela le flashback des jumeaux Strucker, très bref, qui fut néanmoins très sympa, et on obtient un 20/20 pour toute cette intrigue.

Mais les sensations fortes ne se sont pas restreintes à la révélation de la lignée Strucker. Entre Marcos et Lorna qui se confrontent, Clarice qui essaie de prendre sous son aile une mutante issue de sa famille d’adoption et Caitlin et ses enfants venant en aide aux mutants en tout genre, on obtient un sacré mélange. Il n’y a pas à dire que les Strucker prennent de plus en plus d’importance au sein du Underground, mais ce qui est surtout passionnant, c’est le fait que toute leur histoire ne soit pas totalement focalisée sur Lauren et Andy. Caitlin devient en effet de plus en plus nécessaire, entre son désir de bien faire les choses et ses compétences dans la médecine, et elle ajoute cette part d’humanité qu’il manque parfois aux combattants de l’Underground, qui ont de quoi perdre les pédales avec ce qu’ils font chaque jour. Ainsi, Caitlin aura été d’une grande aide vis-à-vis de Chloe, mutante soumise par le Sentinel Services, mais aussi avec Esme (jouée par Skyler Samuels), qui semble avoir noué un lien avec elle. Certains fans assimileront d’ailleurs Esme au personnage des comics du même nom, Esme Cuckoos, bien qu’elle ne soit pas clairement identifiée à l’heure actuelle dans la série. Néanmoins, Esme a été reconnue comme un personnage clé récurrent de la série, donc on imagine qu’on aura l’occasion de revoir la télépathe à l’œuvre dans les prochains épisodes de The Gifted.

Enfin, et heureusement pour l’Underground comme pour les spectacteurs, Lorna et Marcos semblent avoir mis leurs différends de côté à la fin de l’épisode, après avoir été témoin du mal qu’engendre le Sentinel Services, à nouveau. Plus d’une fois, néanmoins, Polaris aura manifesté son côté brutal, sans scrupules, qui tend à montrer que Lorna peut toujours finir du bon comme du mauvais côté. Après tout, quand on est la fille de Magneto, il y a de quoi virer dans ses rangs. Le seul bémol de ce huitième épisode résidera donc dans les dernières actions de Clarice, qui va faire appel à Sonia pour effacer un souvenir chez un enfant. C’est assez risible, et improbable, que Blink demande de l’aide à Dreamer alors même qu’elle était la première à critiquer ses actions et à les juger autant dangereuses qu’inhumaines.

Note : 8/10. En bref, encore une fois un épisode à la hauteur de nos attentes. Décidément, The Gifted ne sait pas nous décevoir, et c’est tant mieux pour nous. Rendez-vous dans deux semaines pour assister au prochain épisode !