Les critiques // The Gifted : Saison 1. Episode 7. eXtreme Measures.

Rédigé par Julie Debelfort
Ce septième épisode de The Gifted n’aura jamais porté aussi bien son titre. Premièrement, parce que des mesures extrêmes, on en aura vu plus d’une pendant quarante minutes. Mais aussi parce que la série a augmenté d’un cran en séparant plusieurs intrigues, toutes exploitées durant eXtreme Measures. En clair, un épisode majeur qui risque d’avoir de grosses répercussions dans la suite de la série.

Les deux intrigues les plus intéressantes de ce nouvel épisode de The Gifted reposeront sur Marcos, et Clarice. Le premier se voit hanter par son passé, mais surtout, on le voit prendre les mauvaises décisions. En quelques minutes, on découvre toute une facette nouvelle à Marcos, qui est loin d’être un héros bien sous toutes les coutures. Si nous étions déjà au courant de son passé en lien avec la mafia, cette fois-ci les choses sont devenues plus concrètes, puisque on a pu voir Marcos apprécier la destruction. Carmen l’a dit elle-même dans l’épisode : Marcos souriait toujours et était inarrêtable quand il détruisait des choses, notamment des livraisons de clans ennemis. Il semblerait qu’elle avait bien raison puisqu’on l’a effectivement vu à l’action, et qu’on se le dise, cette version d’Eclipse fait froid dans le dos. Mais non seulement le personnage se voit couvert d’un nouveau relief, mais surtout, ses agissements auront de grandes répercussions. Premièrement, il ment au Mutant Underground. Sage elle-même a prévenu Reed : ici, tout est question de confiance. Marcos en abuse, bien qu’il croit en sa cause et qu’il est impliqué profondément pour celle-ci. Deuxièmement, Lorna. Lorna sait qu’il lui ment ouvertement, et elle n’a pas hésité à le confronter. A partir de là, que craindre pour le futur du couple, futurs parents d’un enfant ? Il n’aura suffit que d’un épisode pour ébranler la team Underground et le couple fort de celle-ci. Un sacré rebondissement, qui promets de belles représailles par la suite. 

La seconde intrigue secondaire, qui a finalement été résolue, est donc celle de Clarice. Les choses ont été quelques peu précipitées la concernant. Si ce n’est pas un mal, puisqu’il fallait une bonne raison pour que Blink rejoigne Thunderbird malgré le coup-bas que lui et Dreamer lui ont infligé, on regrette que la série n’ait pas plus joué avec son passé tourmenté. Mais au moins, on aura enfin une réponse à nos questions, c’est à dire, à quoi menait la route que ne cessait de visualiser Blink dans l’épisode 2. Il s’agira d’une maison de mutants proches, adoptifs envers Clarice, et où celle-ci se sentait en sécurité en grandissant, qui a malheureusement été mis à sac par les Sentinel Services, laissant un bain de sang derrière eux. Il était intéressant de voir John être aux côtés de Clarice pour l’aider à surmonter cette épreuve. Cela renforce leur relation qui se construit naturellement, sans forcer. Ceci dit, on a senti, pour la première fois, un rapprochement concret entre les deux personnages. Du moins du côté de John, qui a clairement démontré que son couple avec Dreamer était quelque peu malaisant. On désapprouve toujours les triangles amoureux, mais les choses vont bientôt devenir vraiment embarrassantes, à mesure que John et Clarice prennent mutuellement conscience qu’ils ont besoin l’un de l’autre, et pas seulement pour aider la cause Mutant. 

Enfin, tandis que l’histoire concernant Wes, le bref love interest de Lauren, était peu impérative à l’avancement de la série, celle dédiée à l’Agent Turner change clairement la donne. Suite aux actions de Dreamer sur sa mémoire, Turner passe au level supérieur et s’allie au Docteur Campbell, vil protagoniste qui n’hésite, de toute évidence, pas à soumettre des mutants à son contrôle. Il n’aura fallu que quelques minutes pour que, soudainement, des mutants rejoignent les rangs du Sentinel Services, ce qui va relativement compliquer les choses pour le Mutant Underground, et surtout provoquer une véritable guerre. On se rend bien compte que l’Agent Turner doute de ses décisions, mais motivé par les mauvaises raisons (la perte de sa fille, par deux fois), il est prêt à aller jusqu’au bout. Sans se rendre compte qu’en forçant pour intégrer les mutants aux agents du Sentinel Services, cela risque de causer de nombreux dommages collatéraux en cas d’affrontements des deux camps.

Note : 7/10. En bref, un nouvel épisode à la hauteur des précédents. Les choses avancent plus vite, avec cette fois-ci de véritables rebondissements qui vont avoir des impacts pour la suite de The Gifted. Entre Marcos qui recouvre un mauvais aspect, Clarice qui embrasse pleinement la cause du Mutant Underground et l’Agent Turner qui fait équipe avec Campbell pour affronter le Mutant Underground, il n’y a pas à dire : une sérieuse bataille se prépare, et elle promet !