Les critiques // The Gifted : Saison 1. Episode 5. boXed in.

Rédigé par Julie Debelfort
Après un gros épisode la semaine passée, The Gifted revient avec un épisode amoindri, mais toujours aussi bien travaillé. Loin d’être faible en comparaison de la semaine dernière, boXed in entame un nouvel emboîtement des personnages, alors que Reed et Lorna reprennent leurs places auprès de leurs proches et de la cause du Mutant Underground.

Après un épisode assez bourré d’action, The Gifted reprend sur un ton plus calme, quoi que toujours précipité. Reed doit trouver sa place au sein du Mutant Underground, et il va surtout devoir faire ses preuves. Au bout du compte, toute la famille Strucker se retrouve prise dans le combat qui oppose les mutants et le sentinel services, et désormais, plus rien ne les retiendra de vraiment s’impliquer pour cette cause qui leur était étrangère il y a encore peu de temps. En parallèle, Lorna et Marcos se retrouve, et on est témoin une nouvelle fois de leur alchimie. Que ce soit en tant que preneurs d’otages ou en détruisant un drone, les deux personnages semblent partager une connexion unique, partageant une histoire puissante qui n’aura pourtant de cesse d’être secouée. On imagine bien le passé de mafieux de Marcos revenir sonner aux portes au moment le plus inopportun ou encore Lorna céder à son côté sombre, comme elle a plus d’une fois failli le faire. Lorna est, à ce stade de la série, certainement la mutante la plus puissante et la plus dangereuse, à armes égales avec Andy qui est d’autant plus redoutable qu’il ne maitrise pas encore son don. En clair, en quelques minutes nos héros peuvent passer aux antagonistes principaux et cela peut être une intrigue à craindre (dans le bon sens toutefois) tant cela ferait un sacré revirement de situation de les voir craquer et plonger du côté sombre.

En attendant, grâce à cet épisode, on a enfin des flashbacks concrets du fameux incident du 15 juillet, et c’est assez intense d’assister à la mort de la fille de l’Agent Turner. Une manifestation mutante pacifique qui vire au drame national serait donc la cause de l’intrigue actuelle, qui se déroule pas moins de quatre ans après ! On ne peut donc pas dire que de l’eau a coulé sous les ponts, et les choses ne risquent pas de s’améliorer des suites de l’intervention de Dreamer dans l’esprit de Turner. La scène de fin de boXed in était particulièrement intense alors que l’agent ne se souvenait plus que sa fille était morte. On a ressenti jusque dans nos tripes ce que le personnage a pu éprouver alors qu’il a du réaliser pour la deuxième fois qu’il avait perdu la chair de sa chair, et c’est une scène horrible, un sentiment inhumain qu’on lui a ainsi infligé. Notre sympathie a donc augmenté pour l’homme qui est apparu plus humain au cours de cet épisode, bien qu’il reste un agent froid et peu clément avec les mutants qui sont, pourtant, comme lui des victimes du 15 juillet, puisque tout semble avoir changé depuis cette tragique date. Cet épisode fait donc la part belle aux explications, que ce soit pour le contexte de la série que pour les personnages. 

Dreamer est en effet agréablement exploitée, ce qui change de sa piteuse première apparition, et apporte une dynamique nouvelle au show. Ce qui n’aurait pu n’être qu’une intrigue secondaire avec Dreamer insufflant de faux souvenirs dans l’esprit de Blink, devient une histoire majeure alors qu’elle cause involontairement des dommages à l’esprit de Turner. On ne doute pas une seule seconde que les conséquences vont être désastreuses, et on se surprend à compatir avec Dreamer, qui est apparue également plus émotionnelle dans ce dernier épisode, alors que Blink lui a clairement fait comprendre être dégoûtée par ses actes. Au final, Dreamer est ni plus ni moins qu’une victime de sa propre mutation. Comment est-elle censée utiliser ses dons qu’autrement qu’en cas d’urgence et certainement contre la volonté de ses victimes ? On peut donc difficilement lui en vouloir, au bout du compte, de créer des dégâts malgré elle alors qu’on demande son aide.

Note : 7/10. En bref, un très bon épisode, une nouvelle fois. Si les Strucker n’avaient pas grand-chose à apporter pour boXed in, c’est Dreamer et le duo Polaris/Eclipse qui apportera une véritable dynamique pour ce nouvel épisode encore une fois très intense.