Les critiques // Supergirl : Saison 3. Episode 2. Triggers.

Rédigé par Julie Debelfort
Après un début assez moyen, loin d’être le season premiere qu’on attendait, Supergirl reprend du service pour son deuxième épisode déjà fort plus remarquable. 

Comme toujours, ce deuxième épisode continue de poser les bases vis-à-vis des nouveaux personnages et des nouvelles intrigues de cette nouvelle saison. Dans Triggers, nous avons donc affaire à une Lena Luthor quelque peu intrusive dans le milieu de CatCo, tandis que la méchante de la série, Reign, prend un peu plus d’ampleur à l’écran ainsi que sa fille, Ruby. Les deux demoiselles ont un charisme indéniable et une relation mère/fille qui passe très bien à l’écran, et le suspense maintenu jusqu’au bout pour savoir quel est le rôle de Reign, aka Samantha, dans la série est magnifiquement joué. On ne peut nier notre surprise à découvrir qu’elle est donc la remplaçante de Lena à L-Corp et son lien avec les protagonistes de la série est finement joué. Odette Annable rend son personnage le plus empathique possible, et à l’heure actuelle, on ne peut s’imaginer détester la jeune maman et devenir la méchante Reign, ennemie de Supergirl par excellence. On compatit d’office avec Samantha, on partage son inquiétude et sa joie vis-à-vis de sa fille, et plus on la regarde, plus on a envie qu’elle reste du côté des gentils, alors même qu’elle n’a encore rien fait qui puisse l’envoyer du côté des forces obscures. On peut dire que cet ajout au casting est vraiment bon et que c’est un plaisir de découvrir cette actrice sous les traits de Sam, qui n’est pas sans rappeler le personnage de Lena Luthor d’une certaine manière. En effet, Lena est très affable et charismatique, et pourtant, il n’y a pas un moment où les fans de la série craignent qu’elle ne deviennent à un moment le double féminin de Lex Luthor, et donc une future ennemie de Supergirl. Si ce n’est pas le cas pour l’instant, on sait que c’est ce qui va normalement se passer avec Samantha, et on n’est pas pressé de voir cet aspect des choses arriver.

En parlant de Lena, c’est assez étrange de voir la PDG de L-Corp prendre ses aises dans sa nouvelle acquisition. Certes, elle l’a acheté, aussi bien pour embêter Morgan Edge, qu’on n’a pas revu dans cet épisode, que pour aider Kara. Certes, c’est aussi une businesswoman qui compte bien tirer un bon bénéfice de son investissement imprévu. Mais elle empiète quelque peu sur les plates-bandes d’Olsen, qui commençait tout juste à l’apprécier, et on ressent également une certaine lourdeur à la voir ainsi être sur le dos de Kara. Il doit bien y avoir des dizaines et dizaines d’employés qui bossent pour CatCo, on a donc du mal à imaginer que Lena ait le temps de savoir ce que fait Kara (ou ce qu’elle ne fait pas en l’occurrence), à chaque instant. Et on a surtout du mal à trouver la logique à voir ainsi une businesswoman abandonner son entreprise principale pour «découvrir les joies du journalisme». A part amener des futures complications dans ses relations avec les protagonistes de Supergirl, on ne sait pas encore trop à quoi va servir cette intrusion de Lena dans les affaires de CatCo. Les scénaristes ont-ils essayé d’amener une nouvelle Miss Grant à son sommet, sans Calistha Flockhart et au détriment du personnage d’Olsen, qui avait déjà bien du mal à trouver sa place dans son nouveau poste ? Cette intrigue secondaire sera à suivre de près…

Pour finir, Triggers voit Supergirl affronter une métahumaine. C’est un choix intéressant qu’en ce début de saison, l’héroïne n’ait toujours pas eu à affronter d’aliens. Cela poursuit une certaine cohérence avec l’invasion d’aliens de la saison précédente qui s’est terminée par un échec. Très certainement que les aliens divers ont eu vent de cette Terre, cette ville surtout, protégée par Supergirl et que pour l’instant personne n’ose l’affronter. Cela apporte un vent de fraîcheur donc, temporaire on l’imagine bien, de voir que Kara peut être mise en difficultés par des humains ou des humains modifiés. On la constate plus fragile en ce début de saison et c’est une bonne chose, même si, sans surprises, elle arrive toujours à retrouver sa force, que ce soit grâce à son alchimie évidente avec sa sœur que grâce à Lena ou ses autres alliés.

Note : 7/10. En bref, un très bon épisode qui voit la série reprendre du poil de la bête après un season premiere assez basique. On a hâte d’en découvrir plus sur le personnage joué par Odette Annable et d’être aux premières loges de sa transformation en Reign.