Les critiques // Inhumans : Saison 1. Episode 6. The Gentleman’s name is Gorgon.

La série d’ABC est revenue pour un sixième épisode, certainement son meilleur de la saison depuis sa première diffusion il y a 5 semaines. Pourtant, on est encore loin d’une série Marvel à la hauteur, ou, à défaut, équivalente à ses compares dispersées sur la FOX et ABC.

La première chose à reprocher, pour cet épisode, c’est son titre. Gorgon a probablement eu moins de temps à l’écran dans cet épisode que dans les deux précédents, ce qui décrédibilise totalement son titre. Certes, son temps n’a pas été non plus désastreux au point d’à peine le remarquer, mais il ne s’est pas démarqué de Karnak, Black Bolt, Medusa ou encore Crystal. On imagine bien que le titre fut donc un hommage au personnage qui perd apparemment la vie dans les dernière minutes. Oui, vous avez bien entendu, l’un des inhumains les plus connus de Marvel a été tué par les producteurs de la série. Et c’est franchement dommage. Au delà du fait que tuer Gorgon n’est certainement pas l’idée du siècle, le personnage devenait justement appréciable, au point qu’on pourrait presque lâcher une petite larme alors que Karnak annonce que Gorgon n’est plus de ce monde. Mais tout de même, on a du mal à réaliser. Après une dénaturation extrême de Karnak et Crystal, après un Tritton littéralement absent de la série (et pourtant il figurait sur les posters promotionnels de la série), désormais, Gorgon est tout simplement effacé de l’équation. Pourquoi ? Certes, on avait cru comprendre qu’il y avait plus ou moins une perte par épisode, le plus souvent secondaire, et on imagine bien que les scénaristes voulaient détonner en tuant un personnage principal, mais franchement, à ce stade où les choses commencent à peine à avancer, est-ce que ça en valait vraiment la peine ?

Mais rassurons-nous, il y a du positif cette fois-ci ! The Gentleman’s name is Gorgon voit enfin les deux cousins Karnak et Gordon combattre ensemble, et on comprend mieux leur alchimie et surtout pourquoi l’un parle sans arrêt de l’autre et vice-versa. Dommage que les scènes avec Karnak n’ont pas été très physiques. Malgré son problème de «visionnaire abîmé», Karnak aurait pu rendre des coups dans un combat frontal, ce qui a été évité. On aura eu quand même le plaisir de voir une jolie chorégraphie entre Gorgon et Auran, qui semble avoir un petit souci de régénération. Là encore, leur combat manquait d’un quelque chose, de peps, ou d’une dynamique plus juste, mais il n’empêche que cette scène d’action a fait du bien après tout ce temps à voir les Inhumains ne rien branler, ou presque. De même, la famille Royale se retrouve enfin au complet (enfin, jusqu’à la fin de l’épisode), et on a même pu voir un aperçu du pouvoir de Crystal, dieu qu’il était temps ! Enfin, ça bouge dans la série, et on se demande pourquoi, sur huit épisodes totaux, il aura fallu que six d’entre eux s’intéressent à la poursuite de la famille Royale à Hawaï quand quatre aurait largement suffit. 

Quelques regrets néanmoins, dont un surtout. Non, ce n’est pas le baiser parfaitement inutile et prévisible entre Dave et Crystal, mais le rôle de Louise. A la fin de l’épisode, Medusa (qu’on a franchement apprécié dans cet épisode pour son rôle de reine s’affirmant et devenant plus juste malgré les envies de meurtre de son époux) semble lui faire ses adieux, et on ne peut s’empêcher de se demander si c’est vraiment ce à quoi sera réduite Louise. Enfin, après tout le mystère autour de son personnage, Louise ne ferait-elle rien d’autre que d’aider Medusa et ses complices à rejoindre Lockjaw ? Toutefois, on a un bon pressentiment. Il reste encore deux épisodes avant la fin de la saison, et au vu du rêve de Louise, on l’imagine bien débarquer sur la Lune en même temps que Black Bolt venu confronter son frangin, qui semble se complaire dans son nouveau rôle de roi assassin.

Note : 5/10. En bref, un épisode qui remonte un peu le niveau, sans pour autant être excessivement bon. Il subsiste toujours de nombreux défauts dans la série, mais à deux épisodes de la fin de la saison, on a de l’espoir que les choses se précipitent et que le season finale nous réserve de bonnes surprises.