Les critiques // The Gifted : Saison 1. Episode 4. eXit Strategy.

Rédigé par Julie Debelfort
The Gifted revient pour un quatrième épisode remplit d’action, qui voit les mutants affronter véritablement le Sentinel Services depuis le début de la série. Retour sur un nouveau très bon épisode de la série Marvel de Fox.

Il n’y a pas à dire, si on commence à être lassé des séries TV sur les super-héros, The Gifted est l’exception qui déroge à la règle. Tout est fait, des effets spéciaux aux jeux d’acteurs puissants, pour rendre le monde mutant le plus réaliste possible, et ça marche. Il n’y a pas à douter que le budget dédié à la série doit être supérieur à n’importe quel budget des séries Marvel d’ABC, par exemple, mais toute la différence est là : aussi bien pour les Fx que pour le casting impressionnant, qu’il s’agisse de noms connus ou beaucoup moins, qui remplissent leur part du contrat haut la main. Ce nouvel épisode aura été l’occasion d’introduire de nouveaux mutants dans la série, dont Pulse, ancien proche ami de Thunderbird, qui s’est fait lavé le cerveau pour bosser avec le Sentinel Services. Si son introduction est un peu grotesque (à se demander pourquoi Pulse n’a pas été utilisé plus tôt pour choper les enfants Strucker au début de la série), elle n’en reste pas moins assez intense. La présence du mutant apporte un nouvel élément majeur à la série et complique relativement les choses, puisque l’on a une démonstration concrète de jusqu’où est capable d’aller le Sentinel Services. On imagine bien que des mutants travaillent de leur plein gré pour le Service, mais on se doute également que Pulse est loin d’être le seul à avoir été lavé du cerveau pour se retourner contre les siens. Ce plot-twist n’est pas sans rappeler les méthodes d’Hydra, éprouvées dans la série Agents of SHIELD, qui avait souvent recours au « brainwash » pour recruter des agents et faire travailler leurs ennemis pour eux.

En parallèle, on a eu un aperçu du background de Marcos, qui est un personnage devenant de plus en plus intéressant. Sean Teale met toutes ses tripes pour incarner Eclipse, et bien que cela soit relativement dommage d’ajouter du drama amoureux supplémentaire, c’est véritablement un plaisir d’apprendre à connaître les protagonistes chacun leur tour. Le tout sans vraiment laisser qui que ce soit de côté, qui plus est. On a toujours affaire au combat des Struckers, notamment de Reed qui va  chercher la rédemption auprès de Polaris, pour commencer, mais aussi aux enfants Strucker, qui travaillent main dans la main et apprennent à conjuguer leurs pouvoirs dans des démonstrations vraiment cool. Leurs pouvoirs jumelés semblent être en accord avec leur lien fraternel, fort, et les acteurs vendent leurs personnages admirablement, tellement leur relation semble naturelle. Clarice n’est pas en reste aussi, bien qu’on désespère déjà du drama amoureux qui est en train de se mettre lentement en place entre John, Clarice et Dreamer. Notons l’ironie pour l’actrice qui incarne Dreamer, qui fut celle qui jouait Lorelei dans Agents of SHIELD et qui avait des aptitudes similaires, à savoir jouer avec l’esprit des autres.

Enfin, le gros atout de eXit Strategy fut sans aucun doute la scène d’action opposant les agents du Sentinel Services aux mutants. Déstabilisé par la présence de Pulse, on a eu droit à des échanges de coups et de tirs tout ce qu’il y a de plus humain avec nos amis mutants, avant qu’ils puissent utiliser leurs pouvoirs sans aucune retenue. Les effets sont toujours aussi bien réussis, et la scène où Polaris retire les morceaux de métal dans le genou de Reed avait de quoi nous faire frissonner et grimacer pour le père de famille. En tout cas, malgré des défaillances avec un Andy incertain et un Pulse imprévu, les mutants auront réussi leur mission, et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’on a hâte d’assister au prochain épisode pour voir leur contre-attaque, maintenant que Polaris est libre.

Note : 8/10. En bref, un nouveau très bon épisode, peut-être bien le meilleur de la saison jusque là. Et maintenant que Polaris n’est plus limitée par un collier, on se demande bien ce que la team mutants va être capable de faire avec leur meilleur élément de retour au bercail.