Les criques // Supergirl : Saison 3. Episode 3. Far from the Tree.

Rédigé par Julie Debelfort
Après un début de saison très en deça de ce à quoi on s’attendait, Supergirl nous offre un troisième épisode à la hauteur de nos attentes. Moins centrée sur Kara et plus ouvert aux facettes de ses personnes secondaires, Far from the Tree joue avec l’émotion de ses personnages et spectateurs, et ça marche.

Kara dépressive, ce n’est pas pour cet épisode. Très effacée durant ces 40 minutes, c’est bien une des premières fois où on doit avouer que cela fait du bien de ne pas la voir héroïne de sa propre série en ce troisième épisode de Supergirl. Ses apparitions se résument à des scènes plutôt comiques, qui apportent un vent de fraîcheur après avoir fait le tour d’une Kara sombre, insensible et indifférente au monde qui l’entourait. De la vieille voiture de J’onn à la musique de Britney Spears, Kara incarnait la petite touche d’humour qu’il fallait pour Far from The Tree, et qui était bienvenue. Malgré une scène toutefois inhabituelle pour l’héroïne (qui achèvera des White Martians sans arrière pensée, ce qui à de quoi détonner avec son habituelle morale), c’était un plaisir de retrouver la Kara du début de Supergirl, et on espère qu’elle continuera à être ainsi.

Le gros point fort de cet épisode sera donc le parallélisme entre les retrouvailles pères/fils du côté de J’onn et père/fille du côté de Maggie. Les deux personnages secondaires ont des histoires relativement opposées, mais qui sont liées par ce sentiment de solitude et d’abandon qu’ils ont tous les deux connus. J’onn a toujours cru avoir été le seul Green Martian vivant tandis que Maggie a été  mise à la porte par son père suite à son homosexualité, ce qui fait qu’elle n’a jamais plus reparlé de sa famille, comme si elle était morte. Dans les deux cas, ce n’est pas le cas. Les scènes entre J’onn et son père M’yrnn (Carl Lumbly) étaient véritablement intenses. Enfermé et torturé pendant des centaines d’années, M’yrnn ne pouvait croire à l’existence de son fils. Les scènes en CGI étaient particulièrement réussies pour cet épisode, avec une amélioration des effets visuels lorsqu’il s’agit de montrer les Green Martian et les émotions qui se dessinent sur leurs visages. Le flashback de J’onn, ses filles et son père était particulièrement émouvant, et David Harewood ainsi que Carl Lumbly ont tous deux délivré des performances impressionnantes. Les fans reconnaîtront d’ailleurs Lumbly comme étant la voix du Green Martian dans deux séries animées sur la Justice League. 

De son côté, Maggie a renoué avec son père. On apprécie particulièrement que les retrouvailles ont loin d’avoir été heureuses de ce côté-là. Les scénaristes ne nous ont pas montré une réunion fleur-bleue entre un père cassant et une fille brisée. Loin de là, même. Papa Sawyer ne supporte toujours pas de voir sa fille embrasser une femme, et la fille a compris qu’elle ne pourrait plus changer ça. Les deux se sont quittés sur une note tendue, mais véridique, et on apprécie une nouvelle fois ce réalisme prenant, cet engagement dont font preuve les scénaristes dès qu’il s’agit de développer l’histoire entre Maggie et Alex. Malheureusement, on apprécie beaucoup moins la façon dont ces deux-là vont certainement se séparer, puisque Floriana Lima a décidé de continuer son métier d’actrice ailleurs que dans Supergirl, et on ne peut pas lui reprocher son envie de voir d’autres horizons.

Enfin, revoir M’gann fut un moment fort appréciable du show. On se souvient de sa dernière apparition dans la saison 2 de Supergirl, bâclée, équivalente à un simple caméo, et on aime être témoin de ce lien fort qui unit le Green Martian et la White Martian. On se doute bien qu’on n’aura pas énormément l’occasion de la voir, à l’instar de plein d’autres personnages, mais la suivre pendant un épisode entier alors que d’autres « gentils » White Martians participaient au background de cet épisode fut un moment exceptionnel qu’il était bon d’affectionner. Si la rébellion paraissait assez faible et peu claire, retrouver M’gann et faire la connaissance d’autre White Martians avec son idéologie avait de quoi redonner de l’espoir pour de futures apparitions de M’gann dans cette nouvelle saison de Supergirl.

Note : 7/10. En bref, un épisode comme on les aime chez Supergirl. On a particulièrement hâte de voir le développement que nous réserve la série vis-à-vis de J’onn, maintenant qu’il a retrouvé et ramené son père sur Terre. Va t-il devoir faire un choix entre son ancienne et nouvelle famille ?