MOVIE | Transformers The Last Knight : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady
Désormais connu de tous, enfants comme adultes, la saga Transformers est de retour pour un 5e opus, le dernier réalisé par Michael Bay.

Synopsis : Les êtres humains sont en guerre avec les Transformers. La seule manière de sauver la Terre réside dans l’origine de leur existence.

C’est probablement le film Transformers le mieux écrit de la saga. La construction narrative est parfaite, intéressante dans le sens où les origines prennent réellement le dessus sur le futur de la Terre. L’histoire évolue lentement, mais correctement,  et ce film a une véritable volonté de modifier l’Histoire. Les faits historiques sont utilisés dans un nouveau contexte, et Michael Bay s’est entièrement approprié l’univers, il insère notamment les Transformers dans l’histoire d’une guerre mondiale. Mais le véritable point fort du film réside dans sa capacité à altérer d’une manière intelligente une légende connue de tous : celle des chevaliers de la table ronde. Et ce, dès le début du film. On retrouve notamment dans l’acte final, une grande similitude avec la scène d’introduction, simplement plus moderne, avec des armes à feu et le côté robotique en plus. La légende est au cœur du récit, et le personnage incarné par Anthony Hopkins est véritablement incroyable, autant par la performance de son acteur, mais également dans sa manière de se comporter, jusqu’au bout.

Visuellement, le film est assez mitigé. D’un côté, on retrouve des décors comme les châteaux qui sont simplement splendides, et l’utilisation de la lumière qui transperce les carreaux rend le tout très harmonieux. Mais dès lors qu’il y a du fond vert et des effets spéciaux, le film devient très « jeu-vidéo », on a l’impression de voir une cinématique de jeu à chaque fois qu’il y a de l’action. Sans oublier la dernière séquence du film qui fait vraiment mal aux yeux tant par son décor très artificiel (intérieur de vaisseaux, tuyaux…etc), mais également par l’action qui devient très longue. Les interactions entre les autobots sont captivantes, et on prend énormément de plaisir à revoir Optimus Prime, plus badass que jamais (même si Bumblebee lui vole la vedette). Laura Haddock, qui interprète Vivian est fascinante puisqu’elle ne représente pas la femme faible qu’on voit souvent dans les blockbusters, devant toujours être sauvée. Bien évidemment, Mark Wahlberg reprend son rôle parfaitement, on a l’impression qu’il est intouchable.

Note : 7/10. En bref, Transformers : The Last Knight est un des films de la saga possédant un excellent récit, une histoire qui tient en haleine même si le rendu visuel est parfois brouillon malgré la volonté de nous proposer un beau spectacle d’explosions.

Bande-annonce :