Les critiques // Supergirl : Saison 2. Episode 21. Resist.

Avant dernier-épisode de la saison. Dans Resist, Supergirl voit National City plie les genoux face à une invasion de Daxamites en masse. L’occasion, en ce cas d’urgence, de revoir des visages familiers, tels que la Présidente mais surtout Cat Grant.

Cat Grant. Elle avait quelque peu disparu de la circulation dès le début de saison 2 de Supergirl, pour le plus grand désespoir des fans. Et la voir revenir pour quelques courtes quarante minutes, il n’y a pas à dire, elle nous avait vraiment manqué. Ses réparties, sa prestance naturelle, son air arrogant mais au final toujours souciex pour sa ville… Vraiment, Cat Grant est un atout qu’il est dommage d’exploiter si peu dans la série. Calista Flockhart crevait l’écran dans la saison 1 avec ce rôle et ce fut presque incompréhensible que sa présence soit si peu requise pour la deuxième. Elle apporte à elle seule un vent de renouveau à la série qui tombe malheureusement dans ses retors de l’année dernière.

En effet, le season final actuel n’est ni plus ni moins qu’un copié-collé que celui de l’année précédente. Peut-être à un plus haut niveau, mais tout de même. Une invasion extraterrestre menée par un alien aussi froid que la banquise : autant dire que c’est pas une grosse nouveauté. Ce schéma répétitif ne bénéficie pas de beaucoup d’originalité pour se démarquer un minimum de ce qu’on connait déjà. Même Queen Rhea voit son développement soudainement bâclé : la relation complxe qu’elle tissait avec Lena Luthor semble avoir été balayée en un tour de main et désormais, on ne voit plus en elle qu’un énième vilain, vide de sens et de toutes émotions. Ce qui change en revanche, en point positif dirons-nous, c’est l’alliance inattendue qui se noue entre Cadmus et le DEO. C’est un pan de l’histoire bienvenue qui déterre l’intrigue Cadmus. Ce qui n’est pas franchement du luxe alors qu’on commençait sérieusement à croire que Lilian Luthor et ses amis ne seraient pas revus avant une prochaine saison de Supergirl. Le mouvement est donc bien pensé et bien mené, puisque Cadmus est l’ennemi principal de Supergirl depuis toute cette deuxième saison. Les scénaristes nous le rappellent bien dans Resist, moyen subtil de nous dire que si Rhea fait des siennes, ce n’est rien comparé à ce que peut toujours préparer Lilian dans son coin.

Enfin, dernier reproche, et on ne sait pas si on doit en rire ou pleurer. Depuis quand James arrive à se débarrasser à lui tout seul de Daxamis quand on voit Mon-El et Supergirl galérer de leurs côtés ? Et nous ne dirons rien quant à l’utilité de Mon-El, qui, malgré ses pouvoirs, n’est toujours rien d’autre que le petit ami de Kara qui provoque le courroux de sa mère, ultime conséquence de sa présence sur le petit écran. 

Note : 6/10. En bref, un épisode avec tout de même des scènes d’actions sympas, compensée en plus par l’arrivée de Cadmus et de Cat Grant. Si la série perd sa saveur avec ce manque d’originalité mal-venue pour son season final, ça se laisse tout de même apprécier.