Les critiques // Agents of SHIELD : Saison 4. Episode 21. The Return.

Rédigé par Julie Debelfort
Pour son 21e épisode, Agents of SHIELD se montre on ne peut plus clair par son titre évocateur qui promet le retour à la vie réelle de la team Coulson. Comment nos agents vont-ils donc se remettre de toute une vie passée dans la Framework ?

Avec la fin de la Framework, et avec encore deux épisodes restants, Agents of SHIELD se devait de poursuivre son intrigue et de lui donner encore une certaine consistance avant que la saison 4 ne se termine. The Return se consacre donc à Aida et à son approche nouvelle de l’humanité et des (res)sentiments en général. Quand on croit avoir atteint les limites de Mallory Jensen qui a certainement dû s’éclater à incarner tant de versions diamétralement différentes d’un même personnages, et bien non, la demoiselle trouve encore le moyen de nous surprendre. Cette Aida, ou Ophelia, qui semblait si humaine durant la première moitié de l’épisode devient ainsi totalement enragée, si enragée d’ailleurs que sa facette de « Madame Hydra » passe pour de la guimauve à ses côtés. Mallory Jensen dépasse donc ses limites en tant qu’actrice tant elle arrive, à chaque fois, à déployer son maximum pour différencier les étapes que traverse son personnage. Peut-être que dans The Return les producteurs ont voulou légèrement aller trop vite, balayant la soudaine humanité d’Aida en un tour de main. Il n’empêche que le résultat de la prestation de Mallory Jensen n’en reste pas moins impressionnant et que la série s’est offert un talent de choix pour sa quatrième saison.

Il en va de même pour Fitz qui passe par plusieurs étapes durant ces quarante minutes. De la frustration, du désespoir en passant par la réalisation, la compassion pour finir à la compréhension de qui il est, au final, et de qui il aime. Il était important d’explorer, même si trop brièvement, l’impact de la framework sur lui et Aida. Les deux sont profondément connectés, malgré eux presque, et une logique certaine s’ensuit malgré la violence des événements qui ne font qu’empirer. Il faut dire qu’entre le SHIELD qui est de nouveau pointé par le gouverment avec une Daisy à nouveau considérée comme l’ennemie public numéro 1 (et en ayant rien fait pendant plusieurs épisodes, la pauvre !), sans oublier les Russes qui se sont multipliés robotiquement parlant et avec une Aida submergée par la rage et surtout, surpuissante, il y a de quoi s’inquiéter pour le dernier épisode de la saison. Avec le retour du Ghost Rider dans les dernières secondes de cet épisode, cela promet justement un season final plutôt… épique. 

Note : 7/10. En bref, un bon épisode, qui oblige les choses à s’accéler parfois trop vite mais qui place la barre haute pour conclure cet arc et cette saison en beauté, on l’espère.