MOVIE | Power Rangers : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady
L’enfance est une période particulière faisant de nous ce qu’on est aujourd’hui, et les souvenirs nostalgiques liés à ce qu’on regardait lorsque nous étions enfants sont importants. Surtout quand une des meilleures sagas de l’époque est reboot en 2017 d’une belle manière. Power Rangers, où le film à voir pour tous les fans !

Synopsis : 5 personnes se retrouvent au bord d’une falaise et se rendent compte qu’il y a différents cristaux de couleurs. Qui l'eût cru qu’ils deviendraient des Power Rangers ?

Nous nous attendions tous à faire face à un échec critique et commercial, un navet insoutenable comme le reboot des 4 Fantastiques. Mais nous tenons peut-être bien là une des versions des Power Rangers les plus agréables à regarder, même si nous nous attendions vis-à-vis du trailer à un rendu visuel assez raté et à un côté très teenager. Le film parvient à vivre de lui-même, à exploiter sa nature première de divertissement, tout en rendant hommage à cet univers qui nous avait bercé. La première partie du film est néanmoins assez longue même si elle est nécessaire. Les personnages sont bien introduits, et la mise en scène se veut particulière dès le départ, mettant en avant directement les personnages que nous suivrons pendant le film. Ils sont tous un peu cliché, mais cela ne dérange absolument pas puisque les personnages de base étaient également portés par un caractère immuable et des divergences qui vont se transformer en qualités. Le personnage qui nous marque véritablement est le ranger bleu : Billy, qui incarne à merveille ce personnage un peu bouffon faisant à la fois avancer le récit, et nous faire rire. Il est par ailleurs touché par une forme d’autisme, ce qui est assez original dans un blockbuster !

Visuellement, on est satisfait par ce que nous voyons, même si nous espérions peut-être plus de choses vis-à-vis du combat final en Megazord. Le film rend hommage par ses nombreuses reprises (les armes, des noms, la musique Go Go Power Rangers) et soutient un récit assez structuré. Rita Repulsa, incarné par Elizabeth Banks est par ailleurs hanté par ce personnage, elle le joue merveilleusement bien. La réalisation est vraiment géniale à certains moments (au début, avec le panoramique de la course en voiture, mais la plupart du temps elle est basique. Même si on découvre rapidement les différents pouvoirs, on aurait aimé que la transition entre le moment où ils découvrent qu’ils ont des pouvoirs, et le moment où ils se rendent compte qu’ils sont des Power rangers soit plus longue.

Note : 8/10. En bref, Power Rangers va réveiller votre âme d’enfant et vous divertir à merveille à coups de nostalgie, d’hommages, de clins d’oeil.

Bande-annonce :