Les critiques // The Walking Dead : Saison 7. Episode 16. The First Day of the rest of your Life.

Rédigé par Julie Debelfort
Nous y voilà enfin. Après tant de teasing, de la part des producteurs, des showrunners, des acteurs, le season final est diffusé sur AMC. Et il envoie du lourd, tout en mettant doucement mais logiquement l’action en place pour une fin épique et cohérente. Retour sur cette fin de saison 7 très prometteuse.

The First Day of the rest of your Life : dès le départ, le titre est exprimé par Negan à l’intention de Sasha. Autant dire que ce n’est pas très rassurant pour la suite à venir. L’épisode, exceptionnellement, mais comme beaucoup d’autres cette saison, a été rallongé de plusieurs minutes, afin de durer une bonne petite heure. Ce serait mentir que de dire qu’on a été passablement excité à chaque seconde de l’épisode. Sans surprise en effet, l’action est concentrée sur les dernières 20 minutes, et il faut donc, d’ici là, prendre son mal en patience et observer ce qui amène enfin toutes les communautés à se réunir au bon moment, au bon endroit. 

En attendant, on suit, avec une certaine lenteur, les derniers moments de Sasha, entre enfermement dans un cercueil et flashbacks surprises, faisant revenir Abraham le temps de quelques scènes. Un petit retour plutôt bienvenue et qui a de quoi faire plaisir aux fans, avec comme une conclusion à l’histoire amoureuse qui guidait Sasha et Abraham sans qu’on ait vu véritablement du concret. Ainsi, Sasha meurt, et ce n’est pas surprenant pour un sou. Tout était en effet mis en place pour faire nos adieux au personnage en douceur. Rien de brutal, contrairement à la mort gratuite de Glenn et Abraham, c’est plutôt avec sérénité qu’on la voit se suicider. Et c’est avec excitation qu’on la voit sortir de son cercueil en zombie, prête à bouffer du Sauveur tout cuit. Si le plan a failli marcher et tuer Negan, ce n’est bien évidemment pas le cas, mais c’est suffisant pour insuffler une nouvelle bouffée d’espoir alors que les Alexandriens se croyaient d’ores et déjà fini.

Ce sentiment d’ailleurs, ils commencent à y être habitué. Pour la deuxième fois, Rick se retrouve agenouillé devant Negan, et ce dernier compte bien lui donner une bonne leçon. Mais la mort de Carl n’était pas prévue au programme, bien entendu, et c’est avec joie que l’action s’enchaîne à un rythme vif et vivifiant, avec l’intervention du Royaume et du Hilltop. Une concrétisation d’une alliance qui peinait à se former, et qui est très certainement prometteuse pour la saison 8. En tout cas, cet épisode aura su nous faire des frayeurs. Entre la fausse chute de Michonne, qui n’est pas sans rappeler la chute de Glenn sur la benne quand il était avec Nicholas, la trahison de Jadis qui a de quoi faire rager et le discours d’Eugene qui confirme bel et bien que ce couard est juste prêt à tout pour sauver sa vie, on a eu droit à un véritable ascenseur émotionnel. Les références aux pertes occassionnées par les Sauveurs sont nombreuses, entre une Tara vengeresse qui a envie de sang après la mort de Denise, les flashbacks de Sasha et l’émouvant discours de Maggie à la fin de l’épisode. Cette dernière subit une véritable transformation et apparait d’ailleurs comme un leader tout ce qu’il y a de plus badass et charismatique. En l’absence de Gregory (qu’est-ce qu’il est en train de faire celui-là ?), elle prend les rênes du Hilltop, et autant se le dire : le leadership lui sied à souhait. C’est naturellement qu’elle monte le podium aux côtés d’Ezekiel et Rick et qu’elle s’affiche comme un chef juste, qui n’a rien à envier à ses compères masculins. 

Note : 8/10. En bref, un final excitant, avec des répliques bien placées dont une très culte de Rick, avec aussi quelques lenteurs, mais qui promet une guerre très attendue pour la saison 8. Toutefois on se demande bien comment les scénaristes prévoient de mettre cette guerre en place pour la prochaine saison, et si elle compte s’étaler sur plus d’un épisode. Avec les longueurs accumulées le long de cette saison 7, on est bien trop habitué à des moments d’actions rares pour chaque saison de The Walking Dead, et il est temps d’arrêter de trop nous agacer entre rythme lent et rythme rapide, voire trop rapide. En dehors de ça, la scène avec l’attaque de Shiva est magnifique et plutôt bien réussie comparé à des effets spéciaux désolants des épisodes passés, et les retrouvailles de Morgan et Rick façon frères d’armes comme la saison première envoie des ondes plus que positives pour la suite de leur relation, qui reste à reconstruire.