Les critiques // Agents of SHIELD : Saison 4. Episode 18. No Regrets.

Rédigé par Julie Debelfort
Après un meurtre de sang-froid effectué par Fitz sous les yeux de Simmons et compagnie, Agents of SHIELD revient pour un nouvel épisode encore plus glaçant que les précédents.

La semaine dernière, on se quittait sur la capture de Skye par Hydra, qui allait vraisemblablement passer un sale quart d’heure dans les mains de Fitz. Si heureusement pour elle, il n’en fut rien, il n’empêche que No Regrets restera un épisode tragique de la série, puisqu’il se clot assez intensément avec une mort inattendue. Plus on avance, plus on se demande ce que nous réserve véritablement ce dernier arc de cette quatrième saison d’Agents of SHIELD. S’il existe quelques lumières d’espoirs disséminées par-ci par-là, les scénaristes semblent toutefois s’amuser à teinter cet espoir d’une grande part d’ombre, si bien que l’on se demande où est-ce que tout cela va nous mener.En toute logique, on aurait pu penser que le season final de la série mettrait en scène la fin de la framework : mais au vu de cet acharnement à faire de sacrés dégâts sur nos personnages, on peut se demander si nos agents ne vont pas s’en sortir un peu plus tôt pour que la série instaure une nouvelle ambiance au sein de la team, une base qui serait idéalement placée juste avant le renouvellement probable de la série.

Et tandis que, comme nous l’avions supposé lors de l’épisode de la reprise, la framework permet de revoir des personnages décédés depuis un bon moment revenir dans la série comme l’Agent Triplett, Agents of SHIELD semble n’avoir également aucun problème pour en achever d’autres à la place. C’est donc avec une certaine surprise que nous assistons à la mort de Mace, qui, avouons-le, meurt dans toute sa splendeur, inhumain, sauvant des vies, se sacrifiant pour le bien commun. Une mort héroïque qui lui rend justice quand, au début de la saison 4, on le suspectait de tout et rien. Très belle mort qui est loin d’être aussi sublime dans la réalité, malheureusement pour lui. Malheureusement, également, si cette perte est surprenante, son impact est amoindrie par l’absence de Mace lors de l’épisode précédent. Ce manquement, même d’un seul épisode, affaiblit donc l’émotion qui aurait pu se ressentir pour la mort de Mace, d’autant plus que c’est un personnage qui n’est apparu que depuis cette saison, et donc auquel on a eu moins le temps de s’attacher. Mais la scène ne perd rien en intensité, renforcée par la réaction de Simmons qui réalise sans aucun doute qu’une mort dans la Framework implique une mort dans la vie réelle également. Une double-perte à assimiler pour elle donc. Espérons en attendant que nous pourrons profiter un peu de la présence de Trip, et peut-être revoir Lincoln étant donné la mention de Madame Hydra à ce sujet en voulant faire chanter Skye. Après tout, qui dit réalité alternative dit possibilités presque infinies, et dieu sait encore ce qu’on nous réserve pour les épisodes restants.

Note : 7/10. En bref, un nouveau excellent épisode d’Agents of SHIELD qui ne cesse de nous épater avec cette quatrième saison.