Les critiques // The Walking Dead : Saison 7. Episode 13. Bury me There.

Rédigé par Julie Debelfort
Rien ne va plus au Royaume ! Ezekiel et ses compagnons font face de nouveau aux Sauveurs et en résulte cette fois-ci des décisions dramatiques qui risquent de changer radicalement la donne.

Après le Sanctuaire et la mise en avant du couple phare d’Alexandria, il fallait bien que le Royaume reprenne du bon temps devant l’écran. C’est chose faite avec Bury Me Here qui consacre entièrement ses 45 minutes à Ezekiel, Carol et Morgan. Et qu’on se le dise, les choses ne seront plus jamais les mêmes après ce nouvel échange passé avec les Sauveurs. Et on dit merci qui ? Merci Richard ! Ce n’est pas une nouveauté, cela fait en effet un moment que Richard complote dans le dos d’Ezekiel pour le forcer à s’engager contre les Sauveurs. Bury Me Here sera l’accomplissement de son travail et de son sacrifice… bien que les choses ne se soient pas tout à fait déroulées comme prévu.

Ainsi, le fil conducteur de cet épisode, c’est la compréhension du Royaume des tragiques décisions qu’ils vont devoir prendre, à mesure que des vérités sont énoncées. La première concernant Carol, qui, loin d’être dupe, demande à ce qu’on lui dise la vérité. Et c’est un choc pour elle que d’apprendre la mort de Glenn et Abraham. Après tout, elle aussi, comme Rick qui en parlait la semaine dernière, fait partie des survivants originaux qui ont côtoyé Glenn depuis le début de cette apocalypse. Deuxièmement, Morgan comprend jusqu’où Richard est allé pour faire bouger son propre roi. Et c’est grave, très grave, puisque son complot a mené à la mort d’un innocent, le jeune Benjamin qui n’a jamais rien demandé à personne. Un choc donc, pour Morgan qui ne supporte pas cette mort qui lui rappelle un peu trop celle de son fils, Duane. Un rappel du passé, encore une fois, comme aime le faire The Walking Dead depuis le début de cette saison et qui guide, mine de rien, nos personnages à prendre des décisions chaque jour un peu plus dure pour survivre. 

Tout l’intérêt de l’épisode réside dans le résultat de ces faits : ce n’est pas tant surprenant que l’un manigance et sacrifie les autres, puisqu’on le savait depuis un moment. Ce n’est pas non plus surprenant de voir Carol se douter qu’on lui ment. Ce qui l’est plus, ce sont ces changements drastiques qui vont s’opérer après ça. L’un revit sa maladie l’espace de quelques secondes, et redevient le tueur qu’il fut un temps, décidé à en découdre avec tous ces sauveurs après avoir farouchement abattu Richard. L’autre décide de quitter sa solitude et sa paix intérieure pour rejoindre le Royaume et les préparer au combat, telle la femme décidée à éliminer toute contamination ou à faire exploser tout un refuge à une époque. On retrouve ici l’ancien, ou plutôt, le comportement originel de deux personnages phares de la série, et cela, ça n’a pas de prix. Tout ce qui était si savamment préparé et expliqué, tranquillement posé depuis plusieurs épisodes vient d’éclater en milles morceaux. Et c’est bien ce qui rend la suite de la série si attrayante.

Note : 7/10. En bref, un épisode qui, bien que lent en apparence, va largement faire bouger les choses. On se demandait ce qui motiverait vraiment Ezekiel et son Royaume à entrer en guerre avec les Sauveurs. Et maintenant qu’on a la réponse, on craint le meilleur et le pire.