Les critiques // Riverdale : Saison 1. Episode 3. Body Double.

Rédigé par Karim Saoudi
Après un second épisode où l'on commençait à reprocher quelques points faibles à Riverdale, la série revient cette semaine avec un épisode centré sur une histoire classique de lycée. 

En effet, "Body Double" va nous faire suivre une intrigue que l'on voit souvent dans ce genre de série se déroulant dans une école. Suite à son rendez-vous avec un prestige du lycée, Veronica se fait "slut-shaming". Il est toujours important de faire ressortir ce genre de sujet, c'est mal de traiter une fille de salope, c'est mal de se servir de son pouvoir pour faire ce qu'on veut. Si l’intrigue fonctionne bien et nous fait montrer une Veronica bien énervée, finalement, tout ce qui en ressort n'est qu'une leçon de vie lycéenne qui n'a pas tellement fait avancer les personnages. 

En plus d'une leçon autour des filles maltraitées au lycée, l'épisode va aussi nous parler de race. Josie nous raconte que son arrivée à Riverdale n'était pas facile et que c'était difficile pour sa mère lorsqu'elle a été élue maire de la ville. Josie remet en place Archie et lui explique bien qu'il ne pourra jamais comprendre son expérience. Non seulement c'était la leçon de vie de trop de l'épisode, mais en plus de cela, la discussion rend Josie totalement arrogante et prétentieuse, au point où son groupe est obligé de la remettre à sa place. Il est difficile de comprendre pourquoi les Pussycats et le maire sont les seules personnes de couleur, mais en plus, la série ne souhaite pas nous faire apprécier ces personnages, au lieu de ça, elle caricature le maire en une diva et les Pussycats en de simple divertissements musicaux. 

Finalement, ce nouvel épisode de Riverdale n'était pas sans défaut. A vouloir trop se focaliser sur des leçons de vies, l'épisode se débarrasse de son twist dès le début de l'épisode pour nous laisser avec une suite fade. Le début de l'épisode nous apprend que Jason avait un plan, qu'il voulait simuler sa mort et s'échapper de Riverdale. Une révélation qu'on aurait aimé découvrir en fin d'épisode et qui aurait fait plus sensation que la découverte (qu'on savait déjà) de Miss Grundy...

Note : 5/10. En bref, à vouloir se focaliser sur des problèmes de société, Riverdale banalise son intrigue principale...

Dans le prochain épisode :