Les critiques // How To Get Away With Murder : Saison 3. Episode 11. Not Everything’s About Annalise.

Rédigé par Maxime Beaumont
La saison se poursuit pour la série de Peter Nowalk avec un nouvel épisode contenant peu de révélations mais présentant un vrai jeu entre la team Keating et le bureau du Procureur.

En effet après que Frank ait décidé de se dénoncer pour le meurtre de Wes, Bonnie n’a pas eu d’autre choix que de miser sur cette dénonciation pour sortir Annalise de prison. Mais les choses ne sont pas aussi simples puisque le bureau du Procureur fait tout pour faire tomber Annalise définitivement, allant jusqu’à monter un énorme dossier à charge contre elle en la liant aux meurtres de Sam, Lila, Rebecca et Sinclair en plus de celui de Wes. Bonnie tentera un deal avec le bureau qui sera un échec et finira par demander l’aide des Keating 4 pour sauver l’avocate en prison. Finalement c’est Laurel qui permettra de convaincre la police d’incarcérer Frank pour le meurtre de Wes mais uniquement en tant que complice d’Annalise. Bonnie échoue donc une nouvelle fois puisqu’elle fait tomber Frank en plus d’Annalise.

L’échec est cuisant pour Bonnie mais logique tant que le bureau du procureur a une dent contre Annalise. Les scénaristes sont bien décidés à mettre les deux avocates en difficulté pour cette fin de saison et le dénouement est incertain même si on se doute qu’Annalise finira par quitter sa cellule tôt ou tard.

En parlant d’Annalise justement, elle est malmenée par d’autres détenues. C’est étrange de voir l’avocate en position de faiblesse, se laissant accusée d’un meurtre qu’elle n’a pas commis sans grande contestation, on est bien loin de la Annalise Keating au tribunal. La scène de la douche est particulièrement marquante et avoir cette vision du milieu carcéral est intéressant, surtout qu’on n’avait pas vraiment eu l’occasion de l’avoir auparavant dans la série. Un autre moment choquant est quand Annalise se coupe les cheveux elle même dans sa cellule, montrant ainsi toute sa vulnérabilité.

Du côté des Keating 4 il était agréable de les voir réunis dans la chambre d’hôpital de Laurel pour passer un court moment de détente devant une sitcom, compte tenu de tout ce qu’ils ont vécu ils ont bien le droit à un peu de répit. Heureusement qu’Asher est présent pour détendre un peu l’atmosphère car la situation est plus que tendue pour eux. Par ailleurs le personnage de Michaela a brillé lors de leur rendez-vous avec la doyenne de l’université avec un discours à la Annalise sur l’hypocrisie de l’administration vis à vis de la mort de Wes. Les personnages de la série n’ont jamais été aussi importants, surtout en ce moment alors que l’intrigue principale ne décolle pas vraiment.

Note : 7/10. En bref, un épisode sans grandes révélations. Même si il était intéressant de voir si les manœuvres de Bonnie allaient réussir on s’attend à mieux de la part de HTGAWM. Mais la série est une fois de plus sauvée par ses personnages et ses acteurs.