Les critiques // Arrow : Saison 5. Episode 12. Bratva.

Rédigé par Karim Saoudi
Contrairement à The Flash en ce moment, la saison 5 de Arrow est très divertissante notamment avec ce nouvel épisode où l'équipe se rend en Russie. 

Le seul problème avec cette saison 5 de Arrow pour le moment est l'énième Black Canary. Un autre héros féminin aurait été préférable, faire revenir The Huntress aurait été beaucoup mieux que de nous proposer une autre Black Canary. Mais avec une Katie Cassidy ne souhaitant surement pas continuer sa carrière dans Arrow et une horde de fans pour le personnage, l'équipe de la série ne se sont pas creusé la tête et ont trouvé comme solution un reboot de Black Canary. Dans ce nouvel épisode, Dinah Drake, n'est pas si mauvaise et s'intègre assez bien dans l'équipe bien qu'on voit en elle qu'un simple cri méta-humain qui peut aider dans certaines situations. C'est comme pour les autres nouveaux personnages, ils sont seulement là car ils peuvent aider (à part Curtis, seulement là pour des cringy moment) et non pas car ils partagent une relation amicale avec Oliver Queen. Ragman perd "son pouvoir" et quitte l'équipe, peut-être qu'Oliver sera contre, mais cela prouve que ces nouveaux personnages n'auront jamais le même statut que Diggle, Laurel ou encore Felicity. 

En parlant de Felicity, soit les scénaristes préparent une Felicity super-héros hackeuse soit une Felicity qui devient une méchante. Felicity est de nouveau accroc au hacking, se permet de menacer un homme avec sa famille et en plus de ça, ça ne la dérange pas de reproduire les événements de Havenrock. C'est là qu'on se demande ce que devient l'équipe d'Oliver. Si ce dernier a beaucoup évolué et est devenu quelqu'un de très intéressant à suivre. Voir Diggle perdre son sang froid dans une histoire qui n'intéresse personne et une Felicity qui s'amuse un peu trop avec ses atouts de hackeuse, Oliver est bien seule dans cette série et c'est triste à voir. 

Finalement, ce nouvel épisode de Arrow est très divertissant. L'ambiance, les scènes d'action et les moments badass en Russie nous font apprécier l'épisode. Les flashbacks sont intéressants à suivre, Talia Al'Ghul a réussi à les rendre intéressant même si tout se déroule un peu trop rapidement. Oliver Queen est au centre de la série, ça change des précédentes saisons et c'est tant mieux, seulement dommage qu'il soit seul au monde entouré d'une mauvaise équipe...

Note : 7/10. En bref, un voyage en Russie divertissant et fun à suivre. Oliver Queen au top, ce qui n'est pas le cas des autres personnages de la série...

Dans le prochain épisode :