MOVIE | Resident Evil 6 : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady
Comme l’indique son nom, c’est le dernier volet de la grande franchise de Capcom : Resident Evil. Une saga bien brouillon, et Paul Anderson termine vraiment très mal ce sixième film.

Synopsis : Alice doit retourner à Racoon City afin de sauver l’humanité grâce à un antidote aérosol.


C’est un film qui perturbe, d’abord parce qu’on pourrait avoir oublié que les fameux « zombies » de cette franchise ont un visuel perturbant et des créatures volantes sont également présentes. Le film débute directement avec une scène d’action, complètement en désaccord avec ce qu’il se passait à la fin du dernier opus. Si vous voulez voir un film qui ne vous prend pas la tête mais avec des belles scènes d’action, et bien… Ce film n’est pas pour vous. Paul Anderson adopte une réalisation particulière presque incompréhensible avec des plans très courts, et une réalisation atroce. Malgré toutes les cohérences, de nouveaux personnages font leur apparition, et encore… Sans réel but. Ils ne servent à rien, sinon à mourir. Dans tous les cas, on comprend dès le départ qu’Alice ne peut pas mourir, survivant à toutes les épreuves et affrontant tout les monstres toujours avec cette attitude badass. Badass, mais ridicule.


Le réalisateur se permet de combiner le zoom et le dé zoom lors des scènes d’action, nous présentant les monstres sous un autre angle. Mais malheureusement, malgré la longueur du film, on ne voit pas, serait-ce qu’une fois, une créature assez longtemps pour pouvoir l’observer. Un screamer est présent ici quasiment lors de chaque scène, mais le film s’essouffle très rapidement et la prévisibilité devient très vite lassante. La bande-son est complètement inaudible, accompagnée du mixage sonore des monstres qui font un bruit sourd. Quant au scénario… Quel scénario ? Les incohérences sont là, les twists sont tous aussi ridicules les uns que les autres et on s’ennuie profondément.

Note : 3/10. En bref, cette fin tue indéniablement cette franchise de films avec un scénario médiocre, des personnages inutiles, des scènes d’action trop nombreuses et beaucoup trop incompréhensibles. 

Bande-annonce :