MOVIE | Passengers : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady 
Le dernier gros blockbuster de l’année 2016 s’intitule Passengers, et il met en avant deux grandes stars : Chris Pratt, notre célèbre dompteur de dinosaures et Jennifer Lawrence, la rebelle au grand cœur.

Synopsis : A bord du Starship Avalon, 5000 passagers sont dans des capsules d’hibernations et attendent l’arrivée dans une planète lointaine. Un problème survient et deux personnes sont réveillées plus tôt que prévu.

Si le concept et le trailer étaient assez intéressants, le film suit la logique mais en gardant tout de même un certain manque de rigueur et d’audace. On ne pourrait dire que le film est mauvais parce qu’il a ses atouts, des atouts que le film va exploiter afin de le rendre assez captivant. Et c’est ce qu’on ressent, tout d’abord avec un Chris Pratt merveilleux comme à son habitude et une Jennifer Lawrence épatante. Les deux personnages ne sont pas autant attachants que prévu même si le personnage de Chris Pratt est un peu plus travaillé. Mais le concept même manque d’ambition : on nous annonce dès le départ que les personnages mourront avant d’atteindre la planète, 90 années plus tard. Dès ce moment, on sait que le film ne développera pas d’enjeux capables de sortir de la zone de confort.

Tout se déroule alors de manière très prévisible, avec des transitions assez banales et des développements assez peu travaillés. A commencer par la relation entre nos deux personnages principaux, si la romance est au cœur d’une grande partie du film, il aurait fallu développer un peu plus cette idée là. Mais c’est le fameux « secret » du réveil de Jennifer Lawrence qui ennuie avant tout, puisqu’on sait exactement qu’il sera révélé à un moment et puis qu’ils se réconcilieront. Devons-nous également évoquer cette fin beaucoup trop optimiste pour un sujet qui partait dans un sens péjoratif au départ ?

Malgré tout, le rendu visuel de ce vaisseau spatial est assez extraordinaire. Malgré un blanc imposant à l’intérieur du vaisseau et un décor assez neutre, le contraste avec l’extérieur est assez incroyable. C’est ce qu’on voit lors des scènes où les personnages sortent à l’extérieur du vaisseau. La scène présente dans le trailer où la gravité fait effet sur la piscine est d’une intelligence remarquable.

Note : 6/10. En bref, Passengers est un blockbuster qui joue la carte de la sécurité en appliquant des schémas prévisibles sur un rendu visuel réussi et des acteurs brillants. 

Bande-annonce :