Les critiques // How To Get Away With Murder : Saison 3. Episode 10. We're Bad People.

Rédigé par Maxime Beaumont
La série de Peter Nowalk est de retour après sa pause hivernale et surtout après le dernier épisode qui a choqué beaucoup de fans.

On retrouve des personnages complétement perdus suite à la mort de Wes, à commencer par celui d’AnnaLise. Elle est toujours en prison en attendant son audience de remise en liberté, et elle est au plus bas. Elle s’en veut pour le sort de Wes et en plus la police et le procureur font tout pour qu’elle soit accusée du meurtre de l’étudiant. Malheureusement Bonnie, qui est son avocate, n’arrive pas à obtenir cette remise en liberté.

Viola Davis excelle à nouveau dans le rôle de l’avocate désemparée et bousillée par la vie, on ressent réellement le désespoir d’AnnaLise et on se demande d’ailleurs si elle peut réussir à se relever suite à cette nouvelle épreuve qui apparaît comme celle de trop. On peut d’ailleurs se demander comment la série va évoluer étant donné la noirceur de l’épisode et le chaos crée par les scénaristes dans le monde d’AnnaLise Keating et de son entourage.

En effet du côté des Keating 5 (ou plutôt des Keating 4 maintenant), rien ne va non plus avec la mort de Wes. Laurel ne s’en remet pas aussi bien moralement (d’autant plus qu’elle affirme que Wes est le père du bébé) que physiquement (elle est complétement dépendante des médicaments pour supporter la douleur), Michaela doit en plus gérer le départ de sa mère, Asher et Connor finissent par se battre tandis que Oliver découvre la vérité sur la mort de Sam (on ne reviendra pas sur la relation Connor/Oliver qui est toujours aussi creepy et bizarre). A voir comment les scénaristes vont gérer tous ces personnages meurtris même si on se doute qu’ils n’auront jamais une vie normale. Néanmoins on pourrait reprocher un léger manque de crédibilité tant les personnages de la série ont vécu des choses horribles en l’espace de quelques mois et même si on peut apercevoir Connor et Laurel commencer à sombrer, les réactions des autres semblent bien trop mesurées face à la situation qui n’est qu’un énième événement dans leur vie bien remplie.

Concernant la résolution du meurtre de Wes l’épisode ne nous apprend pas grand chose, les scénaristes ayant sans doute souhaité se focaliser sur le deuil des personnages notamment avec des flashbacks mettant Wes en scène, même si il se pourrait bien que les Mahonney soient concernés. En guise de cliffhanger la série nous livre une scène où Frank se dénonce (sûrement à tort) pour le meurtre de Wes. Rien de bien surprenant compte tenu des épisodes précédents mais on ne doute pas que la série va réussir à nous surprendre une fois de plus dans les prochains épisodes.

Note : 7,5/10. En bref, un épisode bien sombre qui n’apporte pas grand chose niveau révélations mais qui se focalise sur la détresse des personnages.