MOVIE | Moana : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady
Disney a pour tradition de sortir un film d’animation en fin d’année, comme pour préparer Noel. Après des films géniaux comme Vice-Versa,  Zootopie, le Voyage d’Arlo… Disney se refuge dans un film fade.  

Synopsis : Vaiana part à la recherche d’une ile légendaire afin de sauver l’humanité, elle est accompagnée de Maui, un dieu polynésien. 

Clements et Musker sont des réalisateurs fabuleux, il suffit de regarder ce qu’ils ont fait dans le passé : La Petite Sirène, Aladdin, Hercule… On pourrait donc se demander comment ont-ils fait pour tomber dans ce ravin profond… Il faut bien évidemment souligner les points positifs du film, parce qu’il y en a. On peut dire qu’il est décevant, mais loin d’être mauvais. Tout commence d’abord par un rendu visuel fascinant, voire bluffant. On pourrait sans problème inscrire ce film dans la catégorie des plus beaux films d’animation esthétiquement. Les îles et la culture polynésienne donnent un certain charme à Vaiana, l’océan offre de multiples possibilités, surtout que le film est basé sur un concept pas tout a fait réaliste. Il s’inspire de la mythologie polynésienne, et on retrouve dans un rôle principal Dwayne Johnson, interprétant Maui. Par ailleurs assez critiqué au départ pour son accent américain prononcé ne collant pas avec la culture adéquate. 

La première chose qu’on pourrait reprocher au film est sa bande-originale. Quand c’est bien fait, on peut l’accepter. C’est ce qu’on a pu voir dans Raiponce récemment ou bien la Reine des Neiges. Mais dans ce film, le récit n’évolue pas réellement avec les musiques. Elles sont là pour combler le vide. Néanmoins, l’animation reste magnifique et la gestion des éléments naturels sont réussis. Au niveau du scénario, certains personnages ont un background assez trouble, voire inutile. Le poulet est d’une inutilité déconcertante, surtout que l’humour répétitif sur sa déficience devient vite lassant. Maui est également un personnage assez vide… On ne sait pas vraiment pourquoi il a tenté de prendre cette fameuse pierre, et le schéma prévisible de « Je ne vais pas t’aider », « J’arrive pour t’aider » est d’un ennui rendant le film vite ennuyant.

Note : 5/10. En bref, si le film est une claque visuelle, l’envie de voyager que donnait les autres films est presque invisible dans celui-ci et l’ennui prend place très rapidement, notamment à cause de musiques inutiles. 

Bande-annonce :