Les critiques // The Walking Dead : Saison 7. Episode 8. Hearts Still Beating.

Rédigé par Julie Debelfort
L’heure du mid-season finale a sonné pour nos survivants de The Walking Dead. Alors qu’une attente de deux mois se profile pour nous autres, simples spectateurs, Rick et compagnie subissent un ultime affront de Negan qui risque de faire bouger les choses. Retour sur Hearts Still Beating.

8 épisodes. C’est le temps qu’il aura fallu pour cette septième saison de The Walking Dead d’introduire tous ses nouveaux personnages et mettre en place les différentes actions pour finaliser l’intrigue principale à venir : à savoir l’alliance entre les différentes communautés (Alexandria, Hilltop et le Royaume) qui va mener à un affrontement final avec Negan. Du moins on l’imagine, bien que Negan soit d’ores et déjà prévu pour la saison 8 de la série. Ainsi, avec ce huitième épisode, on marque la fin des intrigues individuelles, qui voyait encore et encore le groupe divisé. La série traînait légèrement en longueur, chose qui n’était pas arrangée avec le temps d’un épisode qui se rapproche de plus en plus d’une heure, sans qu’il ne se passe pour autant plus d’actions. 

Hearts Still Beating voit nos survivants reprendre un peu du poil de la bête, même s’ils doivent passer encore une fois par une mauvaise expérience. Sans grande surprise, Negan s’est donc à nouveau fait plaisir. Et puisque, comme le season premiere, il est gourmand, ce n’est pas une mais deux morts gratuites qui sont mises en scène. Première, Spencer y passe, Negan n’appréciant pas sa lâcheté et sa faible tentative de voler le pouvoir à Rick, lui ouvrant littéralement les tripes à l’air. Secundo, alors que Rosita échoue lamentablement à tuer Negan, il demande à une de ses femmes de main de tuer quelqu’un pour obtenir ce qu’il veut. C’est donc la pauvre Olivia, cible prisée du chef des Sauveurs depuis deux épisodes, qui y passe, si subitement que là, on n’avait pas vu le coup venir. Voir Olivia mourir n’est pas surprenant, mais l’action en elle-même, furtive, durant l’espace de quelques secondes, à de quoi nous étonner. Tout comme Spencer d’ailleurs : à bien y penser, ce sont deux morts qui s’enchaînent en l’espace de quelques secondes, presque au détour d’une conversation normale pendant qu’on se fait tous un petit billard.

C’est donc avec ces deux morts que finalement Rick est convaincu qu’il est temps d’intervenir. Il n’est pas le seul, puisque la série offre une légère parenthèse pour revenir auprès de Carol et Morgan, qui sont actuellement plutôt tranquilles, posés, pépères. Un homme de main d’Ezekiel tient à tout prix à déclencher la guerre à Negan, persuadé de pouvoir s’en débarrasser, et il a bien raison. Après tout, il pointe des arguments tout à fait justes : qu’est-ce qui dit que Negan tiendra éternellement parole ? Qu’est-ce qui garantit qu’un matin, sur un coup de tête, les Sauveurs ne viendront pas faire une descente dans une des communautés qui les servent ? Absolument rien. C’est donc le moment d’intervenir, et avec la prise de conscience de Rick et compagnie, le rassemblement va commencer.

Note : 7/10. En bref, un épisode encore une fois un peu long, qui met en scène la mort de personnages secondaires. Pas suffisamment impressionnants pour nous attrister, mais suffisamment dérangeant pour faire réagir le groupe de Rick. La fameuse guerre entre Negan et Rick va commencer, et il n’y a pas à douter que la deuxième partie de saison sera entièrement consacrée à la préparation de l’affrontement final. Un mid-season finale qui remplit donc ses fonctions, rassemblant tout le monde et qui conclut la mise en place des pions pour lancer la vraie intrigue de cette saison.