Les critiques // The Walking Dead : Saison 7. Episode 4. Service.

Rédigé par Julie Debelfort
Après deux épisodes à vocation de présentation de deux nouvelles communautés, The Walking Dead revient dans une nouvelle dynamique, puisque les Sauveurs débarquent à  Alexandria. Et la tension est présente à chaque instant de ce nouvel épisode, plus long que les précédents.

Avec Service, on est encore loin du rythme effréné et intense du season premiere de la saison 7 de The Walking Dead. Mais ce n’est pas plus mal, puisque malgré quelques lenteurs, ce nouvel épisode aura mis en lumière le dur marché que Rick se voit forcé de passer avec Negan. Leurs regards, leurs confrontations, la tentation d’en tuer plus d’un dans le groupe de chacun ancrent cet épisode, qui aura su jouer encore une fois sur une tension bien présente de bout en bout. 

Toc, toc, qui est là ? Le grand méchant loup est arrivé devant les portes d’Alexandria, et il vient réclamer son dû. Si pour le coup il ne se paie pas en nourriture, le confort et la sécurité du groupe de Rick en prennent un coup puisqu’ils se font retirer quasiment tous leur matelas et toutes leurs armes : un nouveau coup dur pour Alexandria puisque dans un monde pareil, il est dangereux de ne pas avoir d’attirail pour assurer sa protection. Une nouvelle tactique d’intimidation de Negan qui va renforcer cette sensation d’insécurité depuis son introduction dans la série et qui va probablement causer de nouvelles tensions par la suite au sein du groupe même de Rick. D’ailleurs, ça commence déjà avec Spencer qui ne cache pas son animosité envers Rick et qui le rend responsable du malheur d’Alexandria : mais bon, ce n’est pas comme si par sa bêtise il avait lui-même failli faire tuer Olivia en cachant deux armes avec de l’alcool et de la bouffe sous son plancher. Ah, Deanna Monroe doit bien se retourner dans sa tombe en voyant ce que devient sa « Safe Zone ». 

Quoi qu’il en soit, si Negan fait son petit numéro habituel, Service est surtout l’occasion de voir dans sa totalité la soumission de Rick. Il va jusqu’à annoncer à tout le monde que Negan est leur chef désormais, et supplie à plusieurs reprises ses proches de se plier aux nouvelles règles. Une figure de la série qui prend donc un sacré coup, et ça nous fait du mal de voir notre leader qui a guidé son groupe sans failles pendant 6 saisons s’agenouiller devant une raclure comme Negan. La douleur est d’autant plus dure que Rick se voit obligé de tenir Lucille dans ses mains et qu’il combat violemment pour ne pas défoncer le crâne de Negan. Si dans notre tête on l’encourageait à fracasser Negan, on sait malheureusement bien qu’avant d’achever la corvée tous les gens de Rick auraient été mitraillés par les Sauveurs. La leçon du jour, répétée à plusieurs reprises, est simple : Rick et les siens sont en sous-nombre par rapport aux Sauveurs, c’est perdu d’avance. Ah, s’il savait que pendant ce temps le Royaume arrive à vivre dans le bonheur presque complet…

Pour bien faire souffrir Rick et ses amis encore plus, Negan ramène Daryl. C’est le Serviteur, retour à l’ancien temps où on ne peut même pas lui adresser un regard ou la parole. Et quand Rick demande à ce qu’il soit libérer, Daryl lui-même refuse de plaider sa cause : sa culpabilité est immense, et on sent qu’il veut vraiment payer pour la mort de Glenn. Il s’auto-flagelle, de la même manière que Rick qui refuse de perdre à nouveau un membre de son groupe, même si ça concerne des gens d’Alexandria qu’il n’appréciait pas forcément au départ. Service, c’est aussi la révélation tant attendue qui occupait l’esprit des fans depuis la naissance de Judith : on sait enfin qui est son père. Et sans surprise, bien qu’on n’ait pas de test ADN pour le prouver, Rick annonce à Michonne que Judith est (presque) sans aucun doute la fille de Shane. Mais ça ne change rien au fait qu’il ait du accepter ce fait, tout comme désormais tout le monde doit accepter le changement de leadership.

Pas de grandes nouveautés jusque là dans cet épisode, si ce n’est de voir la soumission complète de Rick et des siens. Bien sûr, Michonne, Rosita et Carl le vivent mal et veulent se rebeller, mais pour l’instant ils n’y peuvent pas grand-chose. On notera quand même la grande montée en estime du père Gabriel, qui a l’excellente idée de faire passer Maggie pour morte. Celle-ci était sans aucun doute la proie de Negan qui aurait aimé l’emmener au Sanctuaire. A l’absence de Maggie s’ajoute celle de Sasha et on ne peut se dire qu’une chose : si elles ne sont pas à Alexandria, elles sont forcément au Hilltop, leur communauté alliée par la force des choses la semaine précédente. On sent donc la suite arriver : la présentation du Hilltop, ou plutôt leur avenir maintenant que Negan a fait plié Alexandria qui devait aider La Colline en premier lieu.

Note : 6/10. En bref, un épisode assez sympathique, mais pas révolutionnaire. La découverte du Royaume ou des Sauveurs semblait plus palpitante que l’arrivée de Negan qui se contente de faire son petit numéro pour ne pas changer. Aucune surprise et aucune nouveauté. On passe un bon moment, sous tension, mais ce n’est clairement pas ce qui va nous marquer pour la saison.

Dans le prochain épisode :