Les critiques // The Vampire Diaries : Saison 8. Episode 4. An Eternity of Misery.

Rédigé par Pravine Barady
L’épisode 4 de la saison 8 de The Vampire Diaries s’intitule « An Eternity of Misery ».

Après un début de saison plutôt réussi, nous nous retrouvons face à ce fameux épisode que nous retrouvons à chaque fois qu’un grand méchant débarque, au moins une fois par saison : un flash-back sur les origines de celui-ci. C’est Sybil qui conte son histoire à Stefan, histoire qu’il écoute d’une oreille car il veut au final simplement sauver son frère, peu importe les origines de Sybil. Nous sommes alors plongés au cœur de la vie de deux filles, Sybil, et une autre femme. Il faudra attendre le ¾ de l’épisode avant de découvrir qui elle est. Il s’avèrerait donc que Seline, la fameuse baby-sitter d’Alaric soit la seconde sirène. Le plus étonnant est donc le fait que Sybil est probablement la gentille de l’histoire. On en apprend donc plus sur elle et sa sœur.

La seconde intrigue est développée autour d’un homme qui s'avérerait être le père de Matt. Le problème avec ce personnage est le fait qu’il soit toujours vivant alors que c’est un simple humain… On fait alors véritablement nos adieux à Tyler, et on se demande bien que cherche Damon au près du père de Matt. C’était un épisode très dense, où on apprend beaucoup de choses, mais c’est également la fin de l’introduction. Stefan et Co savent maintenant contre qui ils se battent.

Note : 7/10. En bref, l’épisode 4 nous fait découvrir les origines des deux Sirènes à l’aide de flash-back. Un épisode intéressant et qui soulève de nombreuses questions.