Les critiques // The Flash : Saison 3. Episode 7. Killer Frost.

Rédigé par Karim Saoudi
Nouvel épisode de The Flash avant le lancement de la semaine crossover avec Arrow, Legends of Tomorrow et Supergirl. Cette semaine, la série va se focaliser sur Caitlin en Killer Frost, mais pas seulement.

Réalisé par Kevin Smith, ce septième épisode veut vraiment tout faire en 40 minutes, au point où ça devient trop brouillon. Encore une fois, le gagnant de cet épisode est Caitlin Snow qui, sous l'influence de Killer Frost, se met à la recherche d'Alchemy pour qu'il lui retire ses pouvoirs. Le jeu de l'actrice Danielle Panabaker excellent. L'intrigue de Caitlin Snow continue donc d’être la meilleure chose de cette saison 3, ce qui n'est absolument pas le cas pour le reste...

En effet, si le changement de Caitlin Snow est très intéressant et captivant, l'intrigue sur Wally dans un cocon est une blague de mauvais gout. Prévisible au plus haut, Wally se retrouve avec des pouvoirs de speedster et commence déjà à vouloir devenir un héros aux cotés de Barry. Pourquoi introduire ce cocon mystérieux pour finalement en venir à une révélation des plus prévisibles ? Wally n'est pas un bon personnage, les scénaristes ne veulent toujours pas faire de Wally un personnage attachant et intéressant, non, "donnons-lui des pouvoirs, il sera cool, ils vont l'adorer" NON. 

En parlant de prévisibilité, l'épisode nous dévoile le twist le plus prévisible, plat, décevant et insignifiant. Julian est Alchemy. Il n'y a rien d'autre à dire à part que c'est du n'importe quoi de la part des scénaristes. Comment nous intéresser avec ça ? Comment avoir envie de regarder la série chaque semaine avec une révélation aussi plate ? Mais en plus de ça, il y a Savitar, un méchant CGI qui prétend être dieux.... 

Encore une fois, ce qu'on retiendra de cet épisode est toute la partie avec Caitlin Snow. Sa transformation en Killer Frost, ses interactions avec Barry et le reste de l'équipe, ses scènes... c'est le plus fort de la saison 3 de The Flash. Le reste, on préfère oublier.

Note : 5/10. En bref, un épisode à la fois excellent et totalement débile