MOVIE | The Magnificent Seven : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady
On est là dans un cas assez rare, un remake d’un film ayant été inspiré d’un autre film. Les origines sont alors japonaises et datent de 1954, puis en 1960 par l’américain John Sturges, et enfin nous voilà à nouveau dans un remake, puisque c’est la mode en 2016. Nous disons souvent d’eux qu’ils sont moins bons que leurs prédécesseurs. Quant aux 7 Mercenaires, la comparaison ne doit pas se faire puisque le film est dans une grande partie réussite, notamment grâce à la belle réalisation d’Antoine Fuqua.

Synopsis : La petite ville de Rose Creek est submergée par les violences d’un homme riche s’appelant Bogue. Après un événement tragique, une jeune femme ayant été victime de cet homme cherche alors à monter contre lui une rébellion à l’aide du chasseur de primes Sam Chisolm.

Antoine Fuqua est un réalisateur important, talentueux, et pourtant méconnu du grand public. Après des films tous aussi différents les uns que les autres comme The Equalizer, Training Day, Southpaw, il décide de faire un Western. N’oublions pas que le Western est un genre cinématographique et qu’il est une des fondations du cinéma. S’attaquer à lui en 2016 est alors un défi hors du commun. Les 7 Mercenaires est sans aucun doute un des meilleurs films moderne représentatif de ce fameux genre. Pour cela, il a su combiner quelques plans qu’on ne peut omettre : la fameuse entrée dans le saloon, les plans américains, les différents clichés des films Western.

Sans aller dans le plagiat, Antoine Fuqua réalise correctement son œuvre, et sait la rendre intéressante. Notamment à travers des personnages tous aussi intéressants les uns que les autres, comme un casting particulièrement riche en talents. Denzel Washington est un habitué du réalisateur, et il nous impressionnera toujours. Ethan Hawke a cette certaine fragilité rendant son rôle incroyable. Chris Pratt incarne la petite touche d’humour comme à son habitude, et on ne pourrait pas critiquer cet aspect. En effet, l’humour est bien géré dans le film sans tomber dans l’exagération. Les autres mercenaires sont également passionnants.

Avec les effets spéciaux en 2016, on peut se permettre de rendre le western plus époustouflant qu’avant, même s’il était déjà assez impressionnant. Les explosions, les effets, les déplacements de la caméra… Et les scènes de combat sont justement un point fort du film. Chaque personnage a une sorte de particularité, on retrouve alors une mixité dans la manière de se battre, et nous ne sommes pas face à de simples combats classiques au colt (même s’il y en a). Le scénario est basique, mais on ne s’attendait pas à un scénario tarentinesque dès le départ, il fonctionne très bien comme il est. La durée du film est simplement trop longue à cause du combat final paraissant interminable.

Note : 8/10. En bref, les 7 Mercenaires est un western moderne réalisé à merveille par le talentueux Antoine Fuqua. Les personnages sont intéressants et l’histoire tient la route. C’est un divertissement digne d’un bon blockbuster.

Bande-annonce :