Luke Cage : Bilan de la saison 1 !

Rédigé par Pravine Barady
Luke Cage a frappé fort, très fort. Il avait déjà été présenté dans la série Jessica Jones puisqu’il était notable dans sept épisodes sur treize. Et bien, tout ce que nous pouvons dire, c’est que Netflix a encore une fois réussi un pari qui semblait au départ impossible. Sur les 4 séries prévues, il n’en manque plus qu’une, et espérons qu’elle soit également brillante. Iron Fist sera diffusée en 2017.

Synopsis : Luke Cage possède une force surhumaine et une peau indestructible. Il réside à Harlem et découvre qu’il est peut-être dans l’obligation d’utiliser ses pouvoirs afin de faire le bien.

La saison est composée de 13 épisodes, et on pourrait la découper en trois parties. Une introduction du personnage plus approfondie que dans Jessica Jones, une confrontation avec un ennemi, puis finalement une autre confrontation contre un nouvel ennemi. D’une manière générale, cette saison est vraiment excellente. En effet, les acteurs sont tous convainquant, Mike Colter impose une carrure qu’on ne pourrait critiquer, le rôle est fait pour lui. Après un très bon casting, c’est la bande-originale qui est bien rythmée à travers un Hip-hop entraînant. La gestion et l’utilisation de ses musiques sont justement bien calées à l’action ainsi qu’aux scènes. Un plan revient en particulier plusieurs fois, celui où le portrait de Biggie coïncide avec la personne se trouvant devant. Cottonmouth est justement le principal méchant de cette première partie de saison, et il est assez décevant comparé aux autres antagonistes des autres séries. Quant au second méchant, « Diamondback », il colle déjà mieux à l’univers puisqu’il peut rivaliser avec Luke Cage.

Comme pour la saison 2 de Daredevil, le principal défaut de la série se trouve entre la seconde et la troisième partie. Ce moment où toutes les intrigues arrivent à un terme et l’introduction de la dernière partie se fait. Tout était extrêmement agité, et tout ralentit jusqu’à ré accélérer et exprimer à nouveau une qualité digne de la première partie de saison. Daredevil était porté sur la question du héros : qu’est ce qui fait d’un homme un héros ? Jessica Jones s’intéressait à la vie post-héroïque, et finalement Luke Cage mise tout sur le fait qu’il a déjà conscience des pouvoirs extraordinaires qu’il possède malgré sa modestie. Tout porte alors sur la vie autour de lui, puisqu’il n’est pas masqué comme Daredevil par exemple. Le personnage de Claire est très agréable à retrouver avec Luke Cage, on ressent une vraie alchimie entre eux. Et du côté des personnages secondaires, les détectives sont également attrayants. Les scènes d’actions sont bien évidemment impressionnantes vu la force surhumaine de Luke Cage, et son point faible est également un aspect traité.

Note : 8/10. En bref, Luke Cage est une excellente production Netflix et la fin nous dirige tout droit vers la création de cette équipe des Defenders (mini-série qui sera diffusée après Iron Fist).

Bande-annonce :