Les critiques // The Walking Dead : Saison 7. Episode 2. The Well.

Rédigé par Julie Debelfort
Après un season premiere des plus sanglants diffusé la semaine dernière, The Walking Dead revient tout en douceur nous présenter le Roi Ezekiel et son royaume.

Le risque, avec un premier épisode très dynamique et marquant, c’est que les fans demandent et redemandent d’autres épisodes sur le même rythme. Mais avec The Well, on est loin des moqueries et provocations de Negan, et The Walking Dead semble profiter de ces 40 minutes pour recouvrer une certaine tranquillité et redonner de l’espoir aux survivants. En fait, le Royaume c’est l’opposition la plus radicale aux Sauveurs. C’est littéralement le rêve après le cauchemar, le paradis après l’enfer. Et on imagine bien que la bande à Rick aurait aimé faire leur connaissance à eux plutôt qu’au groupe de Negan. 

The Well, c’est la tranquillité incarnée. Pas beaucoup de bobos, malgré quelques moments d’actions, c’est un épisode qui introduit un voire plusieurs personnages et qui place doucement une intrigue. Et mine de rien, après le coup dur du premier épisode de la saison 7, ça fait du bien de souffler, de ne pas avoir à criser en craignant pour la vie d’un ou plusieurs personnages qu’on adore. Ici, Ezekiel s’impose comme un personnage à part, charismatique et drôle, qui assume ses responsabilités de leader et qui fait de son mieux pour sa communauté. On est loin du leadership radical de Negan qui se fait respecter seulement par la peur qu’il inspire. Le Roi Ezekiel est aimé, et c’est pour ça que sa communauté le suit, que ses hommes/soldats le suivent où qu’il aille. Pourtant, malgré l’apparence idyllique de ce refuge, on ne peut s’empêcher de douter. 

Une communauté comme celle-là a toujours un prix, ça ne peut pas être entièrement inoffensif, surtout quand Negan est dans les parages. On apprend alors rapidement qu’au final, le Royaume n’échappe pas à la règle, et au même titre qu’Alexandria et le Hilltop, ils ont un accord avec les Sauveurs. Un accord de toute évidence non connu par la population du royaume, et on sait tous que tenir d’aussi gros secrets peuvent avoir un impact plus tard sur l’avenir de la communauté. Dans tous les cas, ce nouveau groupe aux attentions en apparence honnête insuffle une véritable bouffée d’espoir, pour le moment.

Cependant, si Morgan semble s’y trouver à sa place, jusqu’à prendre un jeune soldat d’Ezekiel sous son coude, ce n’est pas le cas de Carol qui préfère fuir ce lieu trop parfait plutôt que de rester. Carol, fidèle à ses habitudes, a encore une fois joué sur son attitude béate pour doubler les habitants du Royaume afin de voler des habits et armes. 

Pourtant, cette décision de quitter le Royaume semble dangereuse : au début de l’épisode, elle était encore victime d’hallucinations et avec sa blessure, elle pouvait difficilement se défendre face à quelques rôdeurs. Du coup, on se demande bien ce qu’il peut lui arriver si elle décide de poursuivre en solitaire. Va-t-elle vraiment vouloir quitter les chantiers battus, poursuivre son chemin sans un véritable au-revoir à Rick et son groupe ? Ou va-t-elle finalement les retrouver ? Mieux encore, peut-être pourrait-elle être la personne qui déclencherait une rébellion de la part du Royaume qui possède les moyens de défier Negan, à en croire l’équipement des soldats d’Ezekiel. Beaucoup de questions et de pistes à exploiter qui seront forcément mises en valeur dans la suite des épisodes. On a eu un bref aperçu du fonctionnement du Royaume, mais on se doute bien que tout ne sera pas forcément aussi beau et rose dans la suite de la saison 7. 

Le titre de l’épisode, The Well, c'est-à-dire Le Puit, pouvait également étonné au départ. Néanmoins, Ezekiel explique très vite pourquoi Le Puit est aussi important avec un de ses proverbes qu’il semble aimer enseigner : « Celui qui se sert du Puit, le rempli après s’en être servi. » Un proverbe qui en dit long sur le fonctionnement secret du Royaume. L’existence de cette communauté a un prix, et ce n’est pas pour rien si les Sauveurs et le Royaume s’opposent sur leur façon d’exister.

Note : 7/10. En bref, un épisode plus lent, plus doux, qui tranche radicalement avec le season premiere mais qui apporte une certaine bouffée de fraîcheur. C’était important et intéressant de connaître l’histoire d’Ezekiel et de Shivah, et l’homme possède un charisme indéniable qui va avoir certainement tout son importance dans la suite de la saison. 

Dans le prochain épisode :