Les critiques // Supergirl : Saison 2. Episode 3. Welcome to Earth.

Rédigé par Julie Debelfort
C’est fini ! Superman a quitté National City et Supergirl doit maintenant s’assumer, aussi bien en tant que cousine de Superman qu’en tant que reporter. 

Superman. Supergirl. Réunis pendant deux épisodes. On se dit, au fond, que cette annonce datant du début de la promotion de la saison 2 a quelque peu facilité le bon démarrage de la série sur la chaîne CW. Du coup, en toute logique, on avait de quoi se sentir plus concerné pour la suite. Les audiences allaient-elles suivre, maintenant que Tyler Hoechlin a laissé sa cape de côté ? Et bien étonnamment oui. Mais c’est donc sur cet épisode qu’il aurait fallu se concentrer en priorité, afin que les fans ne se sentent pas lésés en l’absence de Superman. Est-ce le cas ? Non, clairement non. Les intrigues de la série suivent son petit bonhomme de chemin, et on pourrait presque dire que Superman ou pas, Kara n’a pas besoin de son aide pour s’affirmer comme l’héroïne de l’histoire. Pour autant , l’épisode n’est pas spectaculaire, et ce pour différentes raisons.

Tout d’abord, le réveil de Mon-el. Très hostile, on s’attendait à ce qu’il se passe de quelque chose de particulier entre Supergirl et lui. Au final, il ne se passe pas grand-chose. Chris Wood se réveille torse nu, l’occasion de montrer sa tête de « beau-gosse » sans pour autant faire preuve d’un jeu exceptionnel. On ne l’aura pas aperçu énormément. Plus ou moins pacifique, plus ou moins ironique, pour l’instant le personnage de Mon-El ne nous impressionne pas. Ce n’est certainement pas parce qu’une guerre ancestrale subsistant entre Daxam et Krypton que nous allons nous sentir éblouit par l’intégration de ce personnage. A vrai dire, le mieux pour ce personnage aurait été de garder le mystère plus longtemps quant à son arrivée sur Terre. En expliquant dès le départ les origines de la destruction de sa planète le forçant, comme Supergirl, a s’exiler dans un vaisseau, cela gâche quelque peu l’introduction d’un personnage qui promettait (le promet-il encore ?) d’être prometteur. Dans tous les cas, on reste assez intrigué par la future relation qui va se lier entre lui et notre héroïne.

Néanmoins, le point fort de cet épisode concerne, comme souvent en fait, les aliens et surtout leur acceptation sur Terre. Pour en parler librement, la présidente des USA se rend à National City afin de signer l’Alien Amnesty Act (on croirait signer les Accords de Sokovie pour la comparaison avec Marvel). Ce n’est pas un sujet anodin qui est traité ici, et plus d’une minorité dans le monde a pu se sentir concernée à travers le propos de la présidente. C’est un thème très laborieux qui est finalement souvent abordé dans la série et c’est probablement ce qui en fait la force principal. Après tout, si l’apparition d’un personnage lesbien et de couleur s’est sentie aussi touchée par l’Alien Amnesty Act, ce n’est pas pour rien, et ça en dit long sur l’état de notre société actuelle. Mais au niveau de « Welcomme To Earth » ce qui fut assez intéressant à observer ce sont les deux points de vue opposant Kara à J’onn. L’une est complètement pour cet Act, bien que ce ne soit pas compliquée pour elle de se faire accepter par les humains, puisqu’en plus d’être une héroïne elle possède naturellement une apparence humaine. Pour J’onn, on sent qu’il ne s’accepte pas comme il est et que son aspect « alien » lui pose problème. Deux états d’esprit parfaitement compréhensibles qui ont tous les deux de bons arguments.

L’autre point positif de cet épisode fut donc l’intégration de Maggie. Avec elle, les dés sont clairement jetés, surtout entre Maggie et Alex. Une alchimie est née aussitôt après leur premier face-à-face et il y a une vraie tension sexuelle sur laquelle joue les producteurs qui apportent une nouvelle dynamique à la série. On a hâte de suivre plus leurs aventures. Contrairement à Maggie ceci dit nous sommes beaucoup moins emballé par le changement de poste de James Olsen. Il nous est difficile de le voir succéder à Cat Grant, il n’a ni son allure ni son charisme naturel. 

Note : 6/10. En bref, un épisode pas exceptionnel, qui apporte son lot de déception comme son lot de bonnes surprises. On attend beaucoup des nouveaux personnages qui viennent de voir le jour dans « Welcome To Earth. »