Les critiques // Legends of Tomorrow : Saison 2. Episode 1. Out of Time.

Rédigé par Pravine Barady
Les séries de super-héros se font de plus en plus nombreuses, et nous retrouvons Legends of Tomorrow pour une seconde saison, qui sera, espérons le, meilleure que la première. Avec un script très plat, un ennemi sans charme, et des personnages sur-joués, la saison 2 ne peut qu’être meilleure. Les derniers instants de la saison 1 nous présentaient Rex Tyler (Hourman dans les comics, interprété par Patrick J. Adams), comme étant un membre de la Société de Justice d’Amérique.

Ce qu’on peut dire, c’est que la série a su capter notre attention dans ce premier épisode. Notamment en créant une structure scénaristique fascinante en intégrant Oliver Queen et un nouveau personnage à la série : Nate Heywood. Historien, maladroit mais intéressant, a étudié l’équipe des Legends of Tomorrow et fait part de ses découvertes à Oliver Queen. La particularité de cet épisode est la manière de relater les faits à travers les explications de Mick Rory, on découvre grâce aux flash-back que la team a eu un problème en 1942. La série a corrigé son ton humoristique en étant moins lourd, même si on ressent quand même la comédie, ne mettant pas en avant la gravité de la situation.

Dieu merci, Vandal Savage ne sera pas de la partie. Mais c’est peut-être le problème de la série, peut-être qu’elle fonctionnerait mieux avec une plus grande diversité de méchants. On retrouve Damian Darhk et Eobard qui sont respectivement les deux méchants de la dernière saison d’Arrow et Flash… Assez décevant s’ils restent principaux dans la saison 2. Quant à notre équipe de super-héros, on les retrouve au Moyen-âge, à l’époque d’Einstein (personnage très stéréotypé) et en France. Mettons en avant une certaine originalité mais bon… On sent que la série puise un peu dans ses dernières forces. Heureusement, Rip Hunter a pour l’instant disparu, le personnage était tellement sur-joué…

Nous parlions de la Société de Justice d’Amérique, et bien enfin, c’est là que nous aurons la diversité qu’on attendait. Lors des dernières secondes, nous pouvons voir à l’écran des membres de cette Société : Obsidian, Commander Steel, Docteur Mid-Nite, Stargirl, Vixen (et Hourman ?). La Legion of Doom se formera également petit à petit (Captain Cold en fera parti, il y aura probablement Malcom Merlyn et Reverse Flash également).

Note : 7/10. En bref, le premier épisode repart sur de nouvelles bases en introduisant la Société de la Justice d’Amérique et la Legion of Doom