Les critiques // How To Get Away With Murder : Saison 3. Episode 5. It’s about Frank.

Rédigé par Maxime Beaumont
HTGAWM poursuit sa saison avec un épisode centré sur trois personnages en particulier : AnnaLise, Bonnie et Frank.

En effet, cette semaine il n’y a pas d’affaire à traiter étant donné qu’AnnaLise a vu sa licence suspendue, de ce fait le groupe des Keating Five tente tant bien que mal à réviser pour un prochain examen. Pour une fois aucun des Keating Five n’est vraiment mis en avant et leurs scènes n’ont finalement que peu d’intérêt même si on apprend tout de même grâce à Michaela que la personne derrière les affiches d’AnnaLise était en réalité Simon.

La série a décidé de nous montrer un peu plus du passé de Frank et notamment de son séjour en prison et sa rencontre avec Sam. C’est grâce à cela qu’on comprend un peu mieux la personnalité de Frank qui est en prison depuis l’âge de 13 ans et qui a du mal à lutter contre sa nature de sociopathe. Néanmoins Sam voyait du bon en lui et c’est comme ça qu’AnnaLise a été amené à le défendre.  Ces scènes étaient très importantes et longtemps attendues car Frank reste pour le moment le personnage le plus mystérieux de la série et cela nous éclaire un peu plus sur son comportement, spécialement lorsqu’il a tué Lila. En même temps que ces flashbacks on a pu voir Bonnie retrouver Frank après les funérailles de son père. Les deux anciens collègues se mettent à imaginer une vie commune après que Bonnie ait tenté de le faire rentrer chez eux et qu’ils aient couché ensemble lors d’une scène très poignante mais Frank finit par prendre la fuite ce qui dévaste complétement Bonnie. Liza Weil et Charlie Weber ont dans cet épisode pu montrer toute l’étendue de leur talent avec une interprétation toute en émotion.

Du côté de Philadelphie, AnnaLise perd complétement les pédales en retombant dans l’alcool face à toutes les difficultés auxquelles elle a été confronté récemment et notamment face à sa rupture avec Nate. Cela nous permet également de voir des flashbacks d’elle et Sam dans leur maison. Viola Davis joue une fois de plus ce rôle à merveille en montrant toute la vulnérabilité de l’avocate, ses démons et ses peurs.
Le parallèle est intéressant aussi puisque c’est cette même maison que l’on voit brûler dans les flashforwards.

Concernant le flashforward justement, une nouvelle personne est mise hors de danger et c’est Michaela puisqu’on voit Oliver appeler Connor mais c’est finalement la mère de Michaela qui décroche. On se demande bien pourquoi le portable de Connor était là bas et pourquoi Michaela est avec sa mère. De plus on apprend que le corps retrouvé est celui d’un homme grâce aux informations de la télévision locale.

Dans le temps présent, Laurel se retrouve à dire la vérité sur Frank à AnnaLise après l’avoir révélé à Wes et c’est à ce moment là que Bonnie rentre. L’avocate risque d’avoir du mal à accepter cette « trahison » et cela promet un épisode intense la semaine prochaine.

Note : 8,5/10. En bref, Un épisode chargé d’émotion avec des révélations et des personnages toujours aussi profonds.