Les critiques // Arrow : Saison 5. Episode 1. Legacy.

Rédigé par Karim Saoudi
Après une très mauvaise saison 4, Arrow revient avec une nouvelle saison qui promet de revenir aux sources de la série, revenir aux premières saisons avec un Green Arrow plus sérieux et une Felicity en retrait. Est-ce réellement ce qui est proposé dans ce premier épisode ? 

Oui et non. Si "Legacy" a clairement des similarités avec le tout premier épisode de la série, Oliver tue, Oliver ne veut pas que son secret se sache, Oliver se sert de ses flèches etc. Mais on peut aussi retrouver les mauvais points qu'on détestait la saison dernière, à commencer par Miss Smoak. Les producteurs n'ont pas cessé de dire dans les interviews "Felicity sera mise en retrait, pour le moment, elle essaie d'oublier la destruction de Havenrock qui a causé la mort des dizaines de milliers de personnes". Ce n'est absolument pas ce qu'on voit dans ce premier épisode, Felicity est toujours bien présente, toujours bien mise en avant, sa relation avec Oliver est même questionné par Diggle (comment gâché un bon moment bromance entre Oliver et Diggle...) et la cerise sur le gâteau, Wendy Mericle et Marc Guggenheim pensent que c'est important de nous informer que Felicity a un nouveau petit ami. Clairement, Felicity est toujours un personnage qui intéresse l'équipe de la série et ça risque d’être pire dans les prochains épisodes, surtout s'ils osent faire de Felicity la nouvelle Black Canary. 

Mais assez parlé de ce personnage qui ne fait que rendre les bonnes scènes mauvaises. Ce retour de Arrow n'est pas totalement mauvais, on sent que la série souhaite retrouver ses racines, les scènes d'action sont plus travaillées, plus imaginatives, Oliver utilise plus d'une flèche différente, jusqu'à nous surprendre lorsqu'il sort une flèche parachute. Le personnage d'Oliver est donc en pleine forme dans ce premier épisode malgré quelques petits détails. Oliver pense qu'il y a toujours un espoir entre lui et Felicity (pourquoi aurait-elle le droit de passer à autre chose et pas lui ?) et Oliver passe tout un épisode à ne pas vouloir d'une nouvelle équipe et puis lorsque Curtis se fait agresser dans la rue et l'oblige d’être un membre de cette nouvelle équipe, il accepte sans hésiter une seule seconde. Mentionnons également qu'Oliver dit qu'il ne veut pas d'une nouvelle équipe car il ne veut pas que ce qui s'est passé avec Laurel se reproduise, mais soudainement, il cède face à Felicity. 

Finalement, même si ce nouvel épisode marque un retour assez bon pour le héros Oliver Queen en Green Arrow, les mauvais points de la saison dernière et la saison d'avant sont toujours là. Les choses vont surement s'empirer lorsqu'on devra suivre Oliver essayer d’entraîner des amateurs, un Wildog, une adolescente qui a volé le costume de Black Canary juste après sa mort la saison dernière et enfin, Curtis, un geek dont la première réponse quand il se fait attaquer dans la rue est "que veux-tu ?". 

Aussi : Thea ne sert plus à rien, elle ne veut plus être Speedy mais sans ça, le personnage est assez inutile dans la série. Est-ce que Quentin Lance peut avoir quelque chose de bien dans sa vie, pour une fois ? Laurel meurt, il perd son travaille et en plus de ça, la mère de Felicity le quitte. Guggenheim n'est vraiment pas fan des Lance. Les flashbacks, c'est censé intéresser qui ? La statue de Laurel, c'est une blague ? 

Note : 5,5/10. En bref, Oliver est légèrement mieux, mais ce qui dérangeait la saison dernière est encore là. 

Dans le prochain épisode :