Les critiques // How to Get Away With Murder : Saison 3. Episode 1. We’re Good People Now.

Rédigé par Maxime Beaumont
Ça y est, c’est la rentrée des séries, et celle de Peter Nowalk produite par Shonda Rhimes revient pour une troisième saison avec un épisode qui met en place de nouveaux mystères.

La dernière saison nous laissait sur une scène assez marquante, en effet on avait pu voir Wes aller à la rencontre de son père biologique mais au même moment ce dernier se fait tirer dessus et meurt sur le coup. Le season premiere revient bien évidemment sur cet événement qui va encore faire parler durant cette troisième saison, mais l’identité du tireur n’est pas révélée. AnnaLise soupçonne fortement Frank qui a pris la fuite après avoir amené Wes rencontrer Wallace Mahoney.

Concernant Frank justement, cet épisode nous apprend qu’AnnaLise a engagé quelqu’un afin de le retrouver mais l’avocate va comprendre très vite que Frank a plus d’un tour dans son sac et qu’il ne va se laisser avoir si facilement. Cela promet un jeu du chat et la souris très intéressant pour ce début de saison, un « jeu » qui va certainement pousser AnnaLise dans ses retranchements et va nous faire découvrir une autre facette de ces deux personnages, en particulier Frank qui était resté jusque là bien mystérieux.

Mais ce qu’il y a également d’intéressant dans cet épisode c’est la situation des Keating Five. Ces derniers sont brisés par les événements de l’année passée et on peut voir leurs différentes réactions à travers des flashbacks de l’été dernier, flashbacks mettant en scène chacun des étudiants avec AnnaLise. Ces flashbacks, qui peuvent paraître banals en apparence, sont plutôt bien vus de la part des scénaristes et sont même nécessaires pour crédibiliser la série tant les événements qu’ont vécu les étudiants à cause de l’avocate sont traumatisants.

Outre les flashbacks, cette saison 3 correspond au début d’une nouvelle année pour AnnaLise et les Keating Five, et un certain nombre de choses ont changé pour eux. On découvre que Wes a une nouvelle petite amie (petite amie qui n’est pas Laurel ce qui crée bien des tensions entre les deux personnages), que Michaela et Asher (qui n’a plus d’argent) couchent toujours ensemble et on assiste également à la rupture entre Connor et Oliver à travers une scène plutôt émouvante.

De plus, AnnaLise, qui a la joie de voir des photos d’elle avec la mention « KILLER » dessus partout sur le campus, ne peut plus assurer son cours d’introduction au droit pénal à cause de la nouvelle doyenne. Mais l’avocate n’est pas sans ressources et décide de créer une clinique de droit pro bono réservée à certains étudiants triés sur le volet qui défendront des citoyens gratuitement. La clinique de droit est plutôt une bonne idée car cela permet de faire à nouveau travailler ensemble AnnaLise et les Keating Five mais avec 2 ajouts majeurs : les étudiants pourront plaider directement les affaires au tribunal ce qui nous changera d’AnnaLise et on a l’apparition de nouveaux personnages comme Mr Drake.

Mais ce qui marque surtout le téléspectateur c’est la scène finale de l’épisode. En effet à travers un flashforward bien senti se passant 2 mois plus tard, on peut voir AnnaLise en larmes devant le corps d’une personne que l’on suppose proche d’elle tandis que sa maison est en train de brûler. La recette reste donc la même : nouvelle saison, nouveau meurtre et donc nouveaux mystères. Qui est la personne dont la mort bouleverse tant AnnaLise ? Que va-t-il advenir de Frank ? Les prochains épisodes vont tâcher de répondre à ces questions.

Note : 8/10. En bref, un season premiere solide qui fait bien la transition entre la saison 2 et les nouveaux mystères de la troisième. On retrouve avec plaisir AnnaLise, les Keating Five et leurs acteurs respectifs qui sont très en forme.