MOVIE | Insaisissables 2 : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady
Avec plus de 350 000 000$ de recettes mondiales pour un budget réduit de 75 millions, Insaisissables 1 fait alors un carton et un second opus est annoncé. Le réalisateur n’est plus Louis Leterrier mais Jon M. Chu.

Synopsis : Un an après avoir accompli des tours de magie à en couper le souffle, les quatre cavaliers reprennent du service au nom de l’œil. Malheureusement, Walter Marby se dresse contre eux et fait échouer leurs plans.

Insaisissables 1 était simplement un film qui a su en étonner plus d’un, il était d’ailleurs plutôt réussi et nous exposait un éventail visuel impressionnant. Il est vrai que la crainte est là face à ce second film, comment faire mieux ? Et bien cette question n’a pas été élucidée par Jon M.Chu. Nous ne pouvons dire que le film est mauvais, parce qu’il ne l’est pas, mais il n’est simplement pas à la hauteur des attentes. Pour ceux qui voudraient regarder le 2 mais qui n’ont pas vu le premier, vous pouvez le faire car une scène assez courte nous explique merveilleusement bien le résumé bref du premier. Mais il est néanmoins conseillé de regarder le premier avant, tout simplement car certains personnages sont de retour et les événements s’enchainent plus rapidement si nous les connaissons déjà.

Tout les personnages que nous avions pu voir dans le premier sont de retour, à l’exception de la cavalière puisque l’actrice était enceinte. Une nouvelle cavalière fait alors son apparition : Lula, interprétée par Lizzy Caplan. Quelques acteurs se démarquent des autres, notamment Jesse Eisenberg. La trame narrative tourne majoritairement autour de lui, mais aussi autour de Mark Ruffalo, on découvre son enfance et l’origine de ses actions. Le côté sentimental est néanmoins assez superficiel, nous connaissons alors son père et la fameuse tragédie, mais cela ne va pas plus loin. Morgan Freeman est imposant, et on accueille surtout le bad-guy du film : Daniel Radcliffe. Depuis son rôle incarnant Harry Potter, il ne s’est pas vraiment démarqué dans un film, et il mériterait simplement une reconnaissance pour ce rôle-ci, puisqu’il porte à bout de bras cette notion de vengeance. L’acteur a beau bien jouer, ses desseins sont ridicules et l’histoire de vengeance ne tient pas debout.

C’est d’ailleurs le thème principal du film : la vengeance. Le scénario est alors porté sur une histoire bien plus sophistiquée que le premier, et un problème de rythme important fait surface. Nous retrouvons en effet quelques lenteurs dans les dialogues et un manque crucial de magie. Dans le premier film, nous étions face à 3 grands spectacles de magie, ici, nous pouvons en compter 1 seul au mieux. Mais de ce que nous pouvons voir, le rendu visuel est génial. Le choix du changement de lieu est fort plaisant, nous nous retrouvons à Macao, en Chine, et l’introduction de ce lieu est assez originale. Nous voyons la caméra prendre de la hauteur petit à petit jusqu’à ce que nous puissions apercevoir les gratte-ciels. Le climax est excellent, mais il manque cette touche de magie.

Note : 7/10. En bref, Insaisissables 2 a su se renouveler sans rester dans l’ombre du premier, mais nous faisons face à un manque de magie et à un problème de gestion de rythme. Les acteurs font le boulot, et quelques scènes sauvent le film, le rendant alors amusant, même si des défauts sont présents. 

Bande-annonce :