Les critiques // Game of Thrones : Saison 6. Episode 10. The Winds of Winter.

Rédigé par Julie Debelfort
Le temps aura à peine passé que déjà cette sixième saison de Game of Thrones se termine, sur un season final à la fois choquant et intense, remplit de rebondissements et de révélations.

Par quoi commencer ? Tant de choses se sont passées dans cet épisode, tant de morts et d'alliances de réglées, qu'il est dur de tout récapituler. Une chose est certaine : l'épisode aura été dynamique et efficace. Pas une seule seconde d'ennui. Si certains épisodes de la saison pouvaient être assez long, c'est en parti parce que tout fini par se recouper dans The Winds of Winter qui conclut cette saison 6 à merveille.

Commençons par Cersei Lannister. Tel est le slogan de la famille : "un Lannister paie toujours ses dettes". Dans le cas présent, un Lannister finit toujours par se venger serait le slogan le plus approprié. Toujours est-il qu'enfin, après plusieurs épisodes à travailler dessus, Cersei a pu assouvir sa vengeance : se débarrasser du Grand Moineau, de façon on ne peut plus radical. Et on se délecte de voir le Grand Mestre mourir de dizaine de coups de couteau, on se délecte de voir le Grand Moineau comprendre qu'il aurait du écouter Margaery pour éviter de mourir littéralement brûler vif. On apprécie moins la mort des Tyrell mais d'un autre côté, Margaery n'a pas vraiment été très utile dans cette saison : au lieu de se laisser secourir par sa famille et les Lannister, elle a préféré jouer à son jeu de manipulation, persuadée qu'elle pouvait tromper le Grand Moineau et sauver son frère. Jeu qui s'est retourné contre elle puisqu'elle meurt. Sa mort est quelque peu choquante, mais les Tyrell ne furent pas suffisamment en avant dans cette saison pour qu'on soit vraiment touché. De même pour Tommen qui finit par se suicider : on ne pleurera pas l'enfant tant il a été manipulé et tant il a fait tout ce qu'il ne fallait pas. Certes il avait des intentions louables, mais il faisait confiance aux mauvaises personnes et il était certain qu'il n'allait pas survivre très longtemps. Au final, Cersei se retrouve sur le trône : mais à quel prix ? Jaime, qui assiste à la cérémonie, a surement compris que son fils était mort et que Cersei est la cause de tout un désastre. De plus, la Reine est détestée de tous, alors son règne risque d'être difficile à maintenir.

En soi, la scène fut magnifique. Sa violence contrastait avec la musique douce, quoi qu'un peu funèbre dès le début de l'épisode, et contrastait plus encore avec le calme olympien de Cersei. Une scène d'ouverture habile, qui pose les bases de la suite de l'épisode. Pour la première fois, une femme dirige les Sept Couronnes. Un changement conséquent, qui risque de changer le jeu dans Game of Thrones. 

Mais si Cersei obtient véritablement le pouvoir, ce n'est pas le seul personnage dans ce cas là. Pour la première fois, le bâtard Jon Snow est reconnu comme le véritable Roi du Nord, comme un Stark par les autres Lords du Nord. Un couronnement lancé par la jeune Lady Mormont, une jeune fille qui fait partie d'ores et déjà de ces femmes fortes et puissantes à sa manière. Le seul qui est mécontent de cet état de fait, c'est LittleFinger qui s'imaginait déjà sur le trône et marié à Sansa. Baelish joouera comme à son habitude double jeu et Jon Snow aura intérêt à surveiller ses arrières dans la prochaine saison. Mais si cette scène, où Jon est enfin reconnu, est émouvante et intense, c'est la révélation de la fin de l'épisode qui change tout ! Car oui, on connait enfin les origines de Jon Snow, du moins en parti, et autant dire que cela change la donne pour le Stark. Donnant raison à l'hypothèse des femmes, nous découvrons que Jon n'est pas le bâtard de Ned Stark, mais de sa soeur Lyanna Stark, qui aurait été amoureuse de Rhaegir Targaryen. Jon serait donc l'union de deux familles très puissantes. Sa place sur le trône est plus que légitime, mais s'il se révèle vraiment être un Targaryen, voilà qui pourrait apporter une nouvelle dynamique et une alliance inattendue. Après tout Daenerys est sur la route pour s'emparer des Sept Couronnes, et une alliance avec Jon Snow/Stark/Targaryen serait plus qu'attendue. Il y a fort à parier que les scénaristes vont jouer à dessus dans la saison 7.

Autre moment fort et vengeur de la série : Arya Stark. Honnêtement, on ne l'attendait pas vraiment celle-là. Remise de ses blessures, recouvrant son identité, Stark a utilisé ses connaissances acquises grâce au sans-visage pour s'infilter au banquet des Frey. La scène n'est pas sans rappeler de loin les Noces Pourpres, quand le vieux Walder Frey trahit Catelyn et Robb Stark. Arya savoure enfin sa revanche et fait le vide dans la famille des Frey, et là encore ce fut une scène assez jouissive, reconnaissons le. On notera les échanges de regard entre Stark déguisée et Jaime Lannister. Difficile de savoir si Jaime suspectait quelque chose ou si Arya ne souhaitait que sa mort en le regardant aussi, mais ces échanges de regards auront quelque peu marqués la scène. Enfin on retrouve rapidement Sam, bien arrivée à la Citadelle pour devenir Mestre, si tout se passe bien. Si on apprécie de découvrir l'impressionnante bibliothèque, ce court moment n'aura pas apporté grand chose à l'épisode. Ce qui change par contre, c'est de retrouver Lord Varys à Dorne aux côtés des Sand Snakes qui s'allient aux Tyrell (enfin ce qu'il en reste) pour se venger des Lannister... La saison 7 sera encore une fois aux couleurs de la vengeance et du pouvoir.

Note : 9/10. En bref, un épisode intense, plus intense encore que la Bataille des Batârds et on n'en demandait pas tant. Enormément de rebondissements, de morts, de l'action et des intrigues qui bougent véritablement. Un season final qui conclut à merveille cette saison qui fut largement meilleure que la précédente. On a hâte de voir enfin Daenerys quémander sa couronne et Jon Snow s'affirmer en tant que Roi du Nord, on est impatient de voir comment Cersei compte régner et faire face aux courroux de ses adversaires. En clair, la saison prochaine s'annonce haute en couleurs et cela va être dur d'attendre un an pour voir la suite de la série.