Les critiques // Game of Thrones : Saison 6. Episode 8. No One.

Rédigé par Julie Debelfort
La fin de la saison approche tandis que certaines confrontations ont enfin lieu. No One profite de ses 58 minutes pour faire bouger les choses. 

Si nous n'avons pas de nouvelles de Sansa (et Jon) pendant cet épisode, c'est Brienne de Torth qui va la représenter auprès du siège de Vivesaigues. La dure Brienne retrouve Jaime Lannister, offrant à nouveau une très belle scène remplie d'émotions entre les deux protagonistes. Cette retrouvaille, on l'attendait un peu. Depuis leur première rencontre, les deux personnages ont vu leur relation évoluée en un sentiment d'affection, d'amour peut-être. Rien n'est moins sûr à ce sujet mais toujours est-il que leurs sentiments étaient palpables, en une tension qui s'est fait ressentir à chacun de leur face à face. Si Brienne ne trouve pas de soutien pour Sansa, montrant de ce fait l'art de manipuler de Jaime, son voyage n'aura pas été vain,du moins à titre personnel. Reste à savoir ce que va faire Sansa qui vient de perdre un précieux soutien dans la bataille à venir. 

No One, ce fut aussi l'occasion de revoir Sandor Clegane, venu venger la mort de son unique ami dans l'épisode précédent. L'homme n'a perdu le goût du sang et son talent pour massacrer des vies, mais il est tout de même profondément animé par un désir de repentir. C'est ainsi qu'il croise le chemin de Beric Dondarrion et de Thoros de Myr, des têtes connues qui étaient alors ses ennemis en saison 3. Mais étonnamment, Clegane va sûrement les rejoindre dans leur quête, tant son désir de rédemption est puissant. Vont-ils finir par se rendre à CastleBlack ? 

La mention spéciale de cet épisode revient définitivement à Arya Stark, qui a vraiment eu droit à un sacré moment à l'écran dans cet épisode. Comme on s'en doutait, Arya est allée chercher du réconfort auprès de Lady Cigogne, qui en aura néanmoins payé le prix fort. Mais cette triste fin pour Lady Cigogne aura permis à la jeune fille de retrouver de son humanité perdue. C'est assez ironique quand on y regarde : après des heures, des jours, des semaines à vouloir devenir une sans-visage, voici qu'elle renie tout son travail, tout son plan de vengeance pour redevenir Arya Stark. Il est enfin temps pour elle de revenir à Westeros, et honnêtement, on attend vraiment ce moment où elle mettra enfin pied à terre chez elle, pour retrouver les siens et pour certainement confronter les Lannister, plus précisément Cersei.

Cette dernière est d'ailleurs en très mauvaise posture, malgré son mort-vivant qui lui sert de Garde Royale, et c'est vraiment une position qu'on ne lui reconnait pas. Cette saison de Game of Thrones voit tous les rôles des personnes s'inverser, de position de force à position de faiblesse et c'est probablement ce qui renforce cette dynamique, qui fait que cette saison 6 est une des plus intéressantes à suivre depuis le début de la série. Série qui avait connu un petit coup de moi dans la saison précédente, reconnaissons-le.

Note : 8/10. En bref, un épisode très rythmé, plutôt centré sur Arya et Jaime/Brienne ce qui n'est pas pour déplaire. Le retour de Daenerys à Meereen promet également de belles batailles à venir, alors que la ville se fait justement attaquer. On note que Varys part d'ailleurs en mission secrète, juste avant l'arrivée de flottes ennemies. Espérons qu'il en soit sorti indemne, et si c'est le cas, on se demande bien ce qu'il nous réserve aussi...

Dans le prochain épisode :