MOVIE | X-Men Apocalypse : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady
Bryan Singer conclut cette trilogie avec X-Men : Apocalypse. Teasé lors de la scène post-générique spécifique à Marvel dans X-Men : Days of Future Past, le méchant Apocalypse est incarné par Oscar Isaac. Quant aux acteurs principaux, le film en est justement rempli.


Synopsis : Le premier des mutants, Apocalypse, se réveille dans les années 1980 et tente de changer le monde, de le rétablir selon ses désirs à l’aide des Quatre Cavaliers de L’Apocalypse (référence biblique, ou alors inspiration biblique comme dans le film). Les mutants vont s’opposer à ce règne de la terreur, notamment Mystique (véritable héroïne des jeunes mutants), et des nouveaux personnages…

D’une manière globale, le film est amplement réussi, sans doute un cran au dessus son prédécesseur Civil War grâce à l’intelligence et à la noirceur propre de Bryan Singer, sachant mettre en avant à la fois les origines de nouveaux personnages, mais également un scénario bien écrit. Durant 2h24, le fan-service est constant, et il est bien fait. La longue durée du film est telle qu’on pourrait le séparer en deux parties : Tout d’abord les origines du premier mutant Apocalypse et de ses 4 premiers Cavaliers de l’Apocalypse, la présentation du contexte à la fois social et politique des mutants après les événements de Washington, le « déclic » après le réveil de ce méchant. Et puis dans une seconde partie, l’apparition de la nouvelle génération de mutants (et plus tard de la team des X-Men), et les différentes oppositions conflictuelles avec les méchants.


Le nombre et la qualité des acteurs présents dans la franchise est fulgurant, certains d’entre eux se démarquent des autres, comme par exemple la prestation émouvante et fantastique de Michael Fassbender (Magnéto), des rôles qu’on connait déjà toujours aussi bien interprété par James McAvoy (Charles Xavier), Jennifer Lawrence (Mystique). Et puis accueillons des petits nouveaux Sophie Turner (Phoenix), et puis Tye Sheridan (Cyclope). Nous avons dans ce film certainement une des meilleures scènes « ralenti » de tout les temps, l’opus précédent avait déjà impressionné avec la scène mettant en avant Evan Peters (Quicksilver), et bien cette nouvelle scène est 100 fois meilleure que la précédente !

Cependant, on pourrait quand même critiquer le personnage d’Apocalypse. Malgré cette image de leader qu’on pourrait comparer au Thanos que nous avons vu déjà plusieurs fois dans les scènes post-générique, il est moins impressionnant qu’il devrait être. En effet, nous découvrons ces pouvoirs, mais c’est surtout sa manipulation des Quatre Cavaliers de l’Apocalypse et de Charles Xavier qui prend le dessus sur le reste. A la fin, il est vaincu trop simplement, sans même s’être battu à 100%. Cela en va de même avec les destructions massives des décors, puisque nous nous retrouvons au cœur de l’Egypte, les couleurs sont très claires et on aurait peut-être préféré voir sa capacité de destruction dans une grande ville comme New York (comme dans Avengers).


Les scènes d’actions sont efficaces, et la mise en scène est un des points forts du film. Nous attendions tous un personnage depuis le trailer final, et bien nous sommes émerveillés en le voyant, Wolverine apporte une certaine fraîcheur nostalgique dans le sens où il se fond à merveille avec la nouvelle génération, permettant alors de contraster les différentes générations. La bande-originale n’est pas exceptionnelle mais la musique de John Ottman est un support considérable à l’impact de certaines scènes. Encore un bon caméo de la part de Stan Lee, et une scène post-générique qui ne parlera finalement qu’aux fans (introduction au prochain X-Men, ou alors au dernier Wolverine d’Hugh Jackman).

Note : 8/10. En bref, X-Men : Apocalypse joue parfaitement son rôle de boucle aux deux trilogies en introduisant des nouveaux personnages qui deviendront fondamentaux. La mise en scène est merveilleuse et les deux principaux défauts du film sont le méchant : Apocalypse, et l’introduction tout de même un peu longue. 

Bande-annonce :