Les critiques // Scandal : Saison 5. Episode 21. That's My Girl.

Rédigé par Marion Levasseur
Qui sera le Vice-Président choisit par les candidats à la présidence des Etats-Unis d’Amérique ? La course est longue, le choix important, et surtout les nommés doivent être irréprochables.

Côté démocrate, Cyrus semble pencher pour David Rosen. Et cela semble logique quand on se souvient qu’à l’origine, David Rosen, faisait tout pour être juste et droit. Mais avec les derniers évènements, est-ce que cela est encore possible ? Et puis, il ne représente pas la seule possibilité pour Franckie Vargas, le candidat qui veut rendre le monde meilleur. 

Côté républicain, Mellie, Olivia et nos gladiateurs cherchent un vice-président dont le passé pourrait être effacé. La sélection est menée avec rigueur et le résultat est prometteur. Mais c’est sans compter sur les histoires de chacun, le passé qui refera toujours surface, et les envies des uns et des autres et le manipulateur absolu que représente Elie Pope.

L’histoire se poursuit, mais ce qui nous intéresse quand même le plus, c’est la recherche du soleil de Jake… Car Edison transmet le message et la question que tout le monde se pose, est de savoir ce qu’Olivia va faire. La question que nous aurions dû nous poser semble être POURQUOI elle va le faire.

Note : 7/10. En bref, un épisode mouvementé, un épisode « réponse » où les scénaristes nous rappellent que pour mieux comprendre les manipulations que nous voyons, il vaut mieux se souvenir de tout ce que nous avons aperçu au travers des saisons, parce que « that’s his girl ».