Les critiques // Game of Thrones : Saison 6. Episode 5. The Door.

Rédigé par Julie Debelfort
Game of Thrones nous livre d'ores et déjà son midseaon qui sera termine par une "première" mort d'un personnage important de la série. 

Eh oui, à peine a-t'on le sentiment de seulement commencer la série qu'en fait nous arrivons déjà à la moitié de la sixième saison de Game of Thrones. Une saison qui, même si elle a débuté assez tranquillement, a déjà mis pas mal d'intrigues en place et qui voit les choses s'accélérer très rapidement avec The Door. 

Premier point marquant de l'épisode : les retrouvailles entre Sansa et Little Finger. Bon, pour Baelish, on peut pas dire que les retrouvailles se soient passées comme il l'entendait. On est loin du gros hug entre frère et soeur qu'avaient échangé Jon et Sansa. Tout content que nous étions de le retrouver dans l'épisode précédent, c'est presque si on avait oublié qu'il était le responsable de toutes les galères arrivées à Sansa, puisque c'est lui qui l'avait livré à Bolton. Malheureusement pour lui Sansa n'a pas oublié et le lui fait bien comprendre, même si d'un autre côté elle continue de suivre ses conseils. Une relation ambigüe entre les deux protagonistes donc, qui dure depuis l'année dernière et qui va sûrement continuer, même si Peter a été congédié par Sansa. Il va probablement la suivre ou l'espionner en cachette et qui sait, peut-être arrivera t-il à se faire pardonner, ou du moins à l'aider contre la bataille qui s'annonce depuis le début de la saison  entre les fils bâtards. Une bataille longue à être mise en place mais qui commence à prendre forme par cet épisode du côté des Stark qui vont en quête de nouveaux alliés. On imagine que la bataille aura lieu d'ici la fin de cette saison.

Second point : les Fer-Nés. Ils semblent n'avoir jamais eu autant d'importance que cette saison, avec Theon et Yara, sa soeur, qui s'enfuient de l'île en emmenant avec eux les meilleurs navires. Pourquoi ? Parce que l'assassin de leur père a malheureusement été élu roi, évidemment, étant donné que l'île n'a jamais été gouvernée par une femme et qu'à cet époque, et bien c'est très machiste. Donc, pendant le couronnement d'Euron, Yara et son frère en profitent pour partir discrètement. Si Euron va se lancer à leur poursuite, le temps de construire des navires, les Greyjoy auront le temps d'avancer. Reste à savoir quel sera leur prochain mouvement ou s'ils comptent suivre l'idée d'Euron qui était de rejoindre Daenerys et de lui offrir la flotte des fer-nés pour conquérir Westeros.

L'autre grand voire énorme point de cet épisode, c'est l'origine des Autres, c'est à dire des Marcheurs Blancs ! Autant dire qu'on l'attendait cette nouvelle sauf qu'on s'imaginait pas que ce serait les enfants de la forêt responsables de leur création. Comme toute abomination, l'origine des marcheurs blancs n'était pas si mauvaise mais avait un but premier de protection et de défense sauf que.. tout n'a de toute évidence pas marché comme prévu. Si on ne peut en vouloir vraiment à Feuille, l'enfant de la forêt présent depuis le début de la saison auprès de la Corneille et de Bran, on se demande quand même ce qu'il s'est passé pour que les Autres échappent à ce point à leur contrôle.

Pour continuer sur la lancée des autres, grâce à Bran, on assiste donc à une mort assez atroce d'un premier personnage principal. Oui enfin plutôt à cause de Bran on est d'accord. Au moins, ça prouve que tous les enfants ayant l'esprit de contradiction savent désobéir et n'en faire qu'à leur tête quand on leur dit de ne pas faire telle chose, même dans Game of Thrones. Donc, Bran, en toute intelligence, décide d'aller fouiller dans le passé par lui-même et tombe sur l'armée des Autres... et se fait repérer et marquer, permettant ainsi aux marcheurs blancs de retrouver Bran et cie dans leur grotte. Cependant si Bran n'a pas été d'une grande intelligence... faut avouer que la Corneille ne l'a PAS DU TOUT été. Quelle idée d'emmener encore une fois Bran dans le passé alors qu'ils auraient du fuir ? Un gros manque de réflexion, ou de cohérence ou peu importe qui amènera tout le monde à se sacrifier : aussi bien la Corneille, que les enfants de la forêt (Feuille est quand même assez bad-ass reconnaissons-le) et Eté, le loup de Bran. Il fait pas bon d'être un loup dans cette série... Et pour finir, Hodor y passe, non sans prendre le temps de révéler son origine, les raisons qui fait qu'Hodor n'a jamais été capable de dire autre chose que Hodor alors qu'il savait parler par le passé.

Et on doit le dire, ce moment nous a littéralement déchiré le coeur, car toute sa vie Hodor n'a prononcé qu'un seul mot qui sera l'achèvement de son existence. Alors que Bran prend le contrôle d'Hodor dans le passé, Hodor se fait commander par Meera de tenir la porte soit "Hold The Door" pour retenir les Autres de s'emparer de Bran. On comprend alors qu'Hodor signifie en fait 'Hold The Door". Le Hodor du passé ayant été possédé, il a succombé à une crise et répété à jamais Hold The Door de manière très rapide jusqu'à ne plus prononcé que les deux syllabes Hodor. En découvrant son origine, on assiste donc à sa mort, et c'est une scène très intense qui a conclu cet épisode, dont le titre prend encore une fois tout son sens.

Pendant ce temps, Tyrion fait venir à Meereen une nouvelle Melissandre, une prêtresse habillée tout de rouge qui est aussi voire plus effrayante que son aînée et qui ne nous rassure pas du tout. Pas sûr que ce soit foncièrement une bonne idée d'avoir amené cette prêtresse pour que Daenerys soit vénérée et obéie.

En parlant de la blonde, cette dernière va revenir d'ici peu et offre une fin quelque peu heureuse à Jorah. Heureusement, ce dernier ne meurt pas mais il révèle son sort futur à Daenerys, qui ne peut retenir ses larmes et ignorer son affection pour lui encore. Elle lui ordonne de trouver une remède et de revenir à ses côtés, soit tout ce que souhaite Jorah, qui est enfin pardonné. Il était temps, après tout ce qu'il a fait pour Daenerys quand même. Reste à voir si les scénaristes vont lui faire trouver un remède ou si malheureusement pour lui il va mourir... Au moins aura t-il enfin avoué son amour à Daenerys.

Note : 9/10. En bref, un épisode où les actions se sont enchaînées à toute vitesse. On était loin de prédire l'attaque des marcheurs blancs et la mort d'Hodor, avec entre-temps de nombreuses révélations sur ces deux derniers entre autres. Un épisode intense donc, qui va ou qui a choqué sûrement plus d'un fan.

Dans le prochain épisode :