Les critiques // The Flash : Saison 2. Episode 20. Rupture.

Rédigé par Karim Saoudi
La semaine dernière, The Flash nous a fait suivre un Barry sans pouvoir et un Wells avec l'intention de recréer l'accélérateur de particules pour que ce dernier récupère ses pouvoirs, une idée qui est un peu trop prévisible et répétitive mais apparemment nécessaire. 

Cette saison 2 de The Flash a des défauts, non seulement elle répète ceux de la première saison, mais en plus de ça, elle fait des choses qui manquent de logique ou de surprise. Prenons par exemple Wally et Jesse, les deux personnages sont des Speedster dans les comics, il est donc obligé qu'à un moment dans la saison, ils allaient obtenir leur pouvoir. Mais au lieu d'essayer de rendre les personnages intéressants, voir même créer une petite relation sympa entre les deux depuis leur rencontre en boite de nuit, les scénaristes ont préférés nous montrer un Wally irritant et une Jesse qui passe son temps à être énervé contre son père. Alors quand cette semaine les deux personnages se retrouvent enfermés dans une pièce pour éviter qu'ils se fassent à nouveau kidnapper par Zoom, on sent tout de suite que quelque chose va se passer, que c'est l'épisode où ils vont avoir leurs pouvoirs et c'est ce qui se passe malheureusement...

Après plusieurs débats, Barry décide qu'il n'a pas le choix, il doit créer un second accélérateur de particules et récupérer ses pouvoirs contre un Zoom de retour dans sa terre pour terroriser les habitants, en premier les forces de l'ordre. Mais alors qu'on est habitué à ce que la série soit prévisible c'est dernier temps, on nous propose un twist où le plan ne fonctionne pas et Barry disparaît dans un univers parallèle. Intéressant mais pas tellement puisque tout ce plan consiste seulement à donner à deux personnages vides et inutiles des pouvoirs similaires à Barry, ce qui rend le tout très énervant et frustrant. 

Revenons à Zoom. Ce dernier est donc de retour dans la terre de Barry dans le seul but de terroriser son monde comme il a l'a fait dans le sien. Zoom a de bonnes scènes dans cet épisode, je pense qu'on a bien compris que ce dernier est très puissant, qu'il peut tuer très vite, qu'il peut passer à travers une personne, enfin bref, Zoom est un méchant effrayant. Mais si Zoom convainc, ce n'est absolument pas le cas lorsque ce dernier retire son masque. Soudainement, on est face à quelqu'un de fragile, terrorisé par son passé qui espère que Caitlin devienne méchante pour qu'elle reste à ses cotés. Les scénaristes n'ont toujours pas exploré le personnage, n'ont toujours pas bien expliqué le pourquoi du comment et c'est à cause de ça que Zoom le méchant et Hunter/Jay ne vont pas ensemble. 

L'épisode ne se focalise pas seulement sur Barry et Zoom, il nous fait aussi suivre des intrigues, pas super importantes, mais pas dérangeantes non plus si elles sont poursuivies par la suite. Cisco retrouve son frère, une relation qu'on n'avait pas vu depuis que ce dernier s'était fait kidnapper par Captain Cold. On nous dit bien que les deux n'ont pas une très bonne relation, mais lorsque de Reverb de la terre-2 débarque et se fait tuer par Zoom, les choses vont évoluer entre les deux frères, qui ont une présence assez importante dans les comics. C'était donc assez intéressant et différent de suivre une autre relation familiale que les West. Enfin, en parlant de relation, il y a Iris qui décide de dévoiler ses sentiments envers Barry avant que ce dernier décide de partir en fumée. La scène était mignonne, beaucoup on envie de voir cette relation se lancer, pourquoi pas même si le fait d'avoir trop attendu rend les choses un peu étrange car depuis tout ce temps, on a arrêté de voir Iris comme le coup de cœur de Barry mais comme ce qu'elle est, sa demi-sœur et rien d'autre. 

Finalement, ce nouvel épisode de The Flash met beaucoup trop de temps à arriver au but. Un bon twist sur Barry mais un twist bien énervant et prévisible concernant Jesse et Wally, les deux personnages transparents de la série, en espérant qu'ils vont très vite changer et évoluer. 

Note : 7/10. En bref, on est toujours face à une intrigue bancale qui prend beaucoup trop son temps et qui est souvent prévisible.

Dans le prochain épisode :