Les critiques // The 100 : Saison 3. Episode 5. Perverse Instantiation: Part One.

Rédigé par Pravine Barady
On se retrouve devant l’avant dernier épisode de The 100 intitulé “Perverse Instantiation: Part one” avant la conclusion de cette saison décevante la semaine prochaine. Mais on peut enfin affirmer quelque chose : l’épisode est plutôt réussi !

La semaine dernière, The 100 nous proposait un des pires épisodes de la saison avec des intrigues bâclées et une superficialité évidente. Aujourd’hui, nous sommes agréablement surpris par ce qu’on nous propose… Un des premiers personnages introduit dans la saison 3 est Rohan, et bien il est de retour, à notre plus grand plaisir puisqu’on peut observer sa dextérité avec une flèche et un arc ! Ils retournent ainsi à Arkadia et décident d’aller voir Ontari pour lui confier la flamme.

Un des éléments les plus intéressants de l’épisode est la relation ambiguë et particulièrement travaillée entre Jasper et Monty. En effet, ce sont des personnages qui étaient amis, et ensuite en froid suite à l’évènement tragique de Mount Weather… Les dialogues qui ressortent dans l’épisode entre ces deux personnages sont aboutis, et la tension qu’on retrouve entre eux est fantastique. Monty et Raven sont à nouveau dans le système d’A.L.I.E, on pourrait donc s’attendre à un final explosif la semaine prochaine. Espérons simplement que nous ne seront pas face à une morale clichée dans le genre « les gentils sont vivants et gagnent à la fin, les méchants perdent et changent ».

L’intrigue principale est ciblée sur la fameuse Tour qu’on n’arrête pas de voir depuis le début de la saison. Pour une fois, on a l’impression qu’elle apporte vraiment un intérêt scénaristiquement parlant et que ce n’est pas un lieu de rencontre entre les personnages ou une aire de repos… Rohan et Clarke débarquent d’une manière intelligente avec Bellamy et compagnie, malheureusement, c’était un piège et ils sont alors dispersés. On peut se dire que c’est le seul et unique choix scénaristique qui aurait pu permettre l’épisode d’être un peu plus sophistiqué que les précédents : Rohan est tué ou gravement blessé par Kane (on l’avait oublié notre gentil gars !). La violence est un aspect majeur et parfois véritablement choquant dans l’épisode, Clarke est torturée par sa mère et se pend devant sa propre fille. Les lois morales sont profondément bafouées et on souffre quand même pour elle, même si au final, Clarke est le personnage le plus insupportable de la saison (en première position avant Bellamy !). Dans les épisodes précédents, on pouvait voir une évolution crescendo de cette déshumanisation des protagonistes ayant pris la clé de la City of Light, on arrive enfin à la note finale qui résonne à travers les manipulations d’A.L.I.E (la mère de Clarke, et Jasper)…

N’oublions pas d’évoquer un personnage qu’on ne peut contrôler se retrouvant face à son pire ennemi… Octavia face à Pike. La complexité du droit à la vie qu’elle lui offre pour le moment est également due à Indra, qui s’avère être un personnage sage.

Note : 8/10. En bref, l’épisode a su corriger involontairement les défauts précédents pour nous offrir un divertissement à la hauteur des saisons antérieures de The 100. Peut-être qu’on l’apprécie justement parce que la saison était décevante. Néanmoins, suite à la mort cérébrale d’Ontari, nos héros sont coincés dans cette Tour, comment vont-ils s’en sortir ? C’est ce que nous verrons lors de l’épisode final…