MOVIE | Le livre de la jungle (2016) : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady
Remake du film d’animation Walt Disney sorti en 1967,  réalisateur des deux premiers Iron Man et producteur exécutif d’Avengers et Iron Man 3, c’est le talentueux Jon Favreau qui est en charge du film. Avec les voix originales de Scarlett Johansson qu’on ne présente plus, Bill Murray, Idris Elba, et Neel Sethi interprétant le rôle de Mowgli. Nous nous retrouvons face à un film devant lequel nous ne savons pas vraiment quelle attitude adopter.

Synopsis : Le tigre Shere Khan chasse le jeune enfant recueillie par les loups nommé Mowgli, guidé par la panthère Bagheera et l’ours Baloo, il va vivre une aventure hors du commun dans la jungle en rencontrant des animaux…

La toute première scène nous plonge sans gène dans l’univers du film, nous savons dès lors quelles seront les différentes façons de filmer l’action. Jon Favreau décide de combiner plusieurs genres : les prises de vues réelles avec les humains (Mowgli et son père) et la jungle, ainsi qu’une motion capture évidente pour les animaux. Ce qu’on peut dire, c’est qu’ils sont magnifiques, autant pour leurs détails que pour leurs mouvements. En parlant de déplacement, Mowgli et les animaux sont bien évidemment sans cesse en mouvement, et c’est ici qu’excelle la caméra, nous nous retrouvons du début à la fin face à des plans mêlant effets numériques et prises de vues réelles, et c’est une symbiose qui en ressort. C’est également la première fois que j’ai pu voir un timelapse aussi bien soigné. (Un paysage que nous voyons en accéléré afin de nous montrer l’évolution de celui-ci à travers les temps). On s’étonne parfois à penser à des films western lorsque nous voyons des plans zoomant d’un coup un personnage…

Le rendu visuel est épatant par sa diversité, tout se déroule dans une jungle et pourtant on découvre les différentes facettes de celle-ci. Nous sommes émerveillés devant chaque plan, mais voilà, le film comporte des défauts comme d’autres, il n’est en aucun cas parfait. L’utilisation de la narration en voix-off peut paraître sympathique car elle nous guide au début et à la fin, mais à quoi bon l’utiliser si le personnage qui parle n’est pas travaillé dans le film ? (Bagheera) On peut remarquer que Neel Sethi est très semblable au personnage animé de Disney physiquement, mais sincèrement, il est insupportable et faux : son intelligence est surestimée, il se permet de faire des choses inconcevables en tant qu’humain, et surtout en tant qu’enfant. Comment un enfant peut-il avoir des techniques (les astuces comme il les appelle) aussi abouties ?

Issu du mythe de Disney, Le livre de la jungle n’est pas reconnu pour avoir un scénario exceptionnel, et on le ressent. Les enfants aimeront sans doute le film qu’ils aient vu la version animée ou non, tout simplement parce qu’ils n’ont pas besoin d’un scénario sophistiqué. Mais nous sommes loin de cette idéologie enfantine, malgré la durée plutôt courte du film (1h50), on peut le trouver très long et ennuyant, tout simplement parce que nous connaissons chaque étapes de son « voyage ». Ils ont malgré tout voulu respecter quasi-totalement l’œuvre originale en y insérant des musiques mythiques : « Il en faut peu pour être heureux » et « être un homme comme vous » (il est vrai que nous prenons du plaisir à réentendre ces chansons). Certaines scènes sont particulièrement remarquables. Je pense ici à celle avec le serpent et le singe où l’humour prend tout son sens avec une dose nécessaire d’action.

Note : 6/10 Un long-métrage sachant nous rendre nostalgique en combinant action et humour, le scénario est plat mais Jon ne pouvait faire mieux s’il voulait respecter l’histoire originale développée par Disney (et non pas le roman de Rudyard Kipling). Les enfants seront satisfaits, les autres peut-être un peu moins…

Disney poursuit son désir d’adapter quelques classiques… Après la sortie du film, une seconde partie est annoncée. Emma Stone incarnerait la fameuse Cruella, un Dumbo réalisé par Tim Burton, la suite de Maléfique, et également un Mulan semblable au Livre de la jungle avec des prises réelles…

La bande-annonce :