Les critiques // Vikings : Saison 4. Episode 10. The Last Ship.

Rédigé par Pravine Barady
Nous voilà devant le mid-season finale de la saison 3 de Vikings intitulé « The last ship », la première partie de saison se termine au moins en beauté. Exceptionnellement, la saison 4 comportera 20 épisodes, c'est-à-dire 10 épisodes de plus que pendant les 3 saisons précédentes…

L’épisode est séparé en deux parties, la première plus large que la seconde. Nous retrouvons le combat final entre nos deux frères préférés. Rollo fait face aux vikings, et sa femme prie pour sa victoire. L’attaque se fait par étapes, d’abord à l’aide de flèches, et puis ensuite au corps à corps, dans les deux étapes, la violence est extrême et les victimes collatérales. Ragnar est extrêmement passif, on se demande même s’il ne va pas s’écrouler et se noyer. Contrairement à lui, Rollo est impitoyable, on retrouve une part de viking en lui, il tue un de ses hommes pour avoir douté et établit un discours de courage, de motivation (« We will attack again, and again, and again », « Only victory, or death »). Ragnar prend sa dernière drogue, toujours aussi faible, et on voit un Bjorn déterminé, presque invincible. Les scènes de combats sont passionnantes, nous retrouvons des ralentis au moment où chaque personnage tue un adversaire, la tension monte d’un cran au fur et à mesure de l’épisode. Elle atteint son apogée au moment où nous voyons le devin aveugle de Kattegat hurler à maintes reprises, les vikings sont tous blessés petit à petit à part Bjorn, et un combat final fait rage entre Rollo et Ragnar, les frères se rendent coups pour coups mais la victoire appartient finalement à Rollo. Les vikings doivent fuir, et la victoire est à nouveau acquise par Rollo même s’il a été grièvement blessé, nous le reconnaissons même plus lorsqu’il rentre à Paris au près du roi, de sa femme, et du peuple.

La dernière partie de l’épisode est étonnante, il faut dire qu’on est tout d’abord choqué du choix qui a été fait. En effet, les vikings sont de retour à Kattegat et nous apprenons que des années ont passé depuis la défaite contre Paris et Ragnar a disparu depuis. C’est un choix temporal fortement intéressant, la temporalité dans Vikings peut parfois paraitre incroyablement ridicule (les enfants grandissant en un rien, et les personnages ne changeant pas beaucoup physiquement) mais la série peut désormais se le permettre puisqu’ils n’ont rien à perdre, au contraire, c’est un choix parfait. Les fils de Ragnar ont grandit, on voit que Bjorn peut gérer le rôle du personnage principal si les scénaristes décident de tuer Ragnar, Floki est sage même s’il possède toujours cette part de folie en lui. Nous voyons finalement Ragnar revenir, tout le monde se lève et le regarde à la fois avec mépris et respect, celui-ci défie quiconque de le défier afin d’être roi, et l’épisode prend fin lors de ce face à face entre ses fils, le peuple et lui.

Note : 9/10. En bref, un mid-season finale qui met fin aux intrigues lassantes de ce début de saison pour laisser place à une évolution certaine des différents personnages, la suite sera sans doute meilleure… L’épisode est intense, et la temporalité nous change les idées pour apporter une fraîcheur.